S'abonner
Trouver son mag
Sommaire

trax #197 matos awards

HOME AUDIO

L’écoute sédentaire de la musique fait partie de ces plaisirs solitaires qu’aucun mélomane n’a jamais voulu renier. C’est sacré, au chaud et bien tranquille chez soi. Alors certes, chaque année, les nouveaux produits se font rares. Et parfois, le prix de certains casques dépasse l’entendement. Mais en cherchant bien, on se rend compte que l’offre existe toujours. Et puisque Trax a saisi votre demande, notre sélection privilégie trois critères essentiels : le confort, l’écoute et le rapport qualité prix.

1/ Bowers & Wilkins P7 (TRAX AWARD)

bowers & wilkins

Le casque P7 de Bowers & Wilkins est sorti en… 2013 ! Il y a une éternité. Il reste pourtant le casque préféré de la rédaction pour une utilisation domestique. D’abord pour son confort impressionnant malgré son poids de 290 g. Le P7 enveloppe vos esgourdes sans les étouffer : après plusieurs heures d’écoute, le confort reste intact. Son design fait penser à de la belle maroquinerie, le cuir de l’arceau et des coussinets s’avèrent d’excellente facture, même après deux ans d’utilisation. Les haut-parleurs d’un diamètre de 40 mm disposent d’un diaphragme en nylon, une architecture semblable à des casques haut de gamme. Le P7 est relativement élitiste : il magnifie le beau son sortant d’un ampli ou d’une enceinte de salon (MP3 s’abstenir). Sa tonalité neutre et sa reproduction fidèle des timbres de voix offrent une sensation d’espace. Les coussinets sont à double cavité et un volume d’air oxygène le spectre sonore entre l’oreillette, l’oreille et le haut-parleur. Les basses sont nerveuses à souhait et les bruits de synthétiseur tonnent comme un éclair un soir d’orage. Seul bémol, malgré sa date de sortie, le prix peine à baisser et avoisine toujours les 350 euros. Fier de son succès, le constructeur anglais propose même une version Bluetooth du P7, qui a les mêmes caractéristiques techniques que son aîné. Vous l’aurez compris, au-dessus du P7, c’est le soleil.

Prix : 349 €
Disponible sur Amazon

2/ Philips Fidelio X2

Philips Fidelio X2

De prime abord, le Fidelio X2 refroidit par son aspect massif. Dès qu’on le chausse sur la tête, les doutes se dissipent : malgré ses 380 g, ce casque ne pèse pas sur le crâne. Le bandeau ajustable y est pour beaucoup dans cette impression de légèreté. Les oreillettes en velours à mémoire de forme caressent les oreilles sans vous couper totalement du monde extérieur. Agréable surprise, les coussinets peuvent être remplacés. À l’écoute, le Fidelio X2 est précis, les basses sont justes sans pour autant étouffer le reste de l’empreinte sonore. Ce casque fait partie de ceux qui se déchaînent quand on pousse le volume : lorsque le beat s’accélère, les oreilles montent dans les tours rapidement. Une sensation vertigineuse tout en restant confortablement assis.

Prix : 229 €
Disponible sur Amazon

3/ Audio-Technica ATH-W1000Z

Audio-Technica ATH-W1000Z

Le prix ne fait pas tout. Sorti cette année, le casque le plus cher de notre sélection n’est pas sur la plus haute marche du podium. Par contre, avec sa somptueuse finition en bois de teck, il remporte la palme du casque le plus design. Le paysage sonore est réaliste lors des premières écoutes mais manque d’aération. Nos morceaux favoris semblent différents avec cette impression que le son parvient des côtés. Ce n’est qu’après plusieurs semaines d’utilisation que nos oreilles ont apprivoisé la bête. Le ATH-W1000Z met à l’honneur les acoustiques lentes et les mélodies au piano. C’est un régal d’écouter du Chilly Gonzales. Mais dès que la playlist tambourine un peu, le son devient un poil plus brouillon. Un casque à traiter avec douceur pour une écoute relaxante.

Prix : 699 €
Disponible sur Amazon

4/ AKG K-701

AKG K-701

Selon notre estimation au carbone 14, le AKG K-701 est apparu sur les radars en 2005. Il reste pourtant notre casque préféré de la marque autrichienne à bien des égards. Déjà, car ce casque ouvert n’est pas pédant. Grâce à son impédance limitée, il s’accommode de sources « base résolution » sans pour autant faire saigner nos oreilles. Très performant dans les aigus, le K-701 affine le son studio pour lui donner cette tonalité sourde propre au son live. Ce casque possède une ouverture arrière et donc n’isole pas parfaitement des bruits extérieurs. Il offre sa totale plénitude dans un environnement totalement silencieux. Ne l’emmenez pas dehors, même pour dépanner.

Prix : 149 €
Disponible sur Amazon

5/ Sennheiser Momentum 2.0

Sennheiser Momentum 2.0

Un des casques les plus adulés de la blogosphère audiophile. Le genre qu’on conseille les yeux fermés. Pourtant, en pinaillant un peu, le Momentum 2.0, sorti en 2015, fatigue sur la durée. Son confort n’est pas optimal et ses coussinets en cuir résistent mal au temps qui passe. Dommage, car la première année, le Momentum 2.0 étonnait par sa profondeur : le son semble arriver de loin, notamment lors des introductions, pour ensuite éclater au bon moment. Comme si un ingénieur du son s’amusait à augmenter l’amplitude crescendo. Pour le reste, ce casque reste sobre, un poil trop d’ailleurs. Les amateurs de basses expressives le trouveront trop chétif et timide quand le morceau commence à inclure de nombreux instruments. Dommage.

Prix : 259 €
Disponible sur Amazon

S'abonner
Trouver son mag
Sommaire

Dossier réalisé et coordonné par Fouad Bencheman avec l'aide de Pierre Serafini et Arnaud Wyart

Photographe : Arnaud Deroudilhe, représenté par Frenzy Picture
Assistant photo : Marion Parez
Productrice : Tiphaine Larrosa
Assistant de prod : Clément Guinamard
Tapis : Tai Ping
Supports marbrés et anodisés : Urban Outfitters