Début octobre, le club parisien Badaboum inaugurait les soirées Merci, dont la troisième édition a eu lieu jeudi dernier. Au nom d’un "retour aux valeurs originales du clubbing" un DJ officie à couvert chaque jeudi soir, masqué par un rideau. Le line-up est bien entendu secret, l’entrée gratuite. En levant le voile, on retrouvait pour ces trois premières moutures l’espoir de la house française Mad Rey (D.KO Records), Zaltan, patron du label Antinote, et le très éclectique Art of Tones.

Les soirées Club Phantom, nées de l’association entre Rinse FR et Greenroom, avaient entrepris de repopulariser le concept du DJ anonyme dès 2014. À l’instar de leur manifeste poético-occulte ("Ils sont tous là / ils sont la science / le son parcourt ces ronds parfaits – cachés dans les trous noirs"), le fonctionnement de ces soirées était quelque peu cryptique. En deux mots, le line-up et le lieu sont tenus secrets ; on s’inscrit sur l’événement (gratuit) et l’on reçoit les informations d’accès en envoyant un mail. Une carte de membre est délivrée au bout de deux soirées ; celle-ci permet de recevoir automatiquement les infos des événements futurs et de venir accompagné.

"Nous nous concentrons sur les gens qui sont vraiment passionnés par la musique et sa culture"

Après des mois de silence, le Club Phantom annonce son retour parmi les vivants pour le jeudi 10 novembre, le même soir (a priori) qu’une soirée Merci. Une volonté de reprendre le flambeau ? "Il y a des similarités dans nos projets, mais je pense que l’on ne s’adresse pas vraiment aux mêmes personnes", précise Manaré, directeur artistique du projet. "Les soirées Merci ont vocation à être ouvertes à tous, tandis que nous rendons volontairement l’accès au lieu difficile, afin de décourager la faune un peu aléatoire que l’on peut trouver dans les clubs. Nous nous concentrons sur les gens qui sont vraiment passionnés par la musique et sa culture".

   À lire également
Badaboum : voilà comment se passe une soirée où le DJ est caché par un rideau

Devant la multiplication des line-up qui empilent les noms prestigieux, cette nouvelle soirée dans le secret s’annonce comme une bouffée d’air bienvenue. Niveau programmation, le mystère reste (presque) entier : "Tout ce que l’on peut dire, c’est que ce sera quelque chose de chaleureux, plus house que techno. On retrouvera entre autres des artistes que l’on a déjà pu écouter sur Rinse" DJ ID anyone ?

En attendant le 10 novembre, vous pouvez réécouter l’intégralité des sets de Club Phantom sur le site de Greenroom.