Depuis quelque temps, la tendance est définitivement au retour du son analogique. Parmi les grands constructeurs de synthétiseurs, c’est Korg qui semble le plus déterminé à s’imposer sur ce nouveau marché, en procédant à des rééditions de ses produits phares – comme le MS-20 ou le Arp Odyssey – et en proposant des machines analogiques d'excellente qualité, le tout dans des formats compacts et pour des prix plus que raisonnables. Parmi les exemples récents, la série Volca (Beats, Keys, Bass, FM…), des synthétiseurs de poche entièrement analogiques avec séquenceur intégré, vendus aux alentours de 150 €.

Avec le Monologue, Korg frappe encore un grand coup. Ce nouveau synthétiseur monophonique est apparu hier sur le site du constructeur et apporte une information jusqu’alors inédite : c’est Richard D. James, alias Aphex Twin, qui a participé à la conception des 80 présets de la nouvelle machine, ainsi qu’à l’intégration du microtuning.

korg monologue analogique

Disponible en précommande pour seulement 300 dollars, le Monologue est annoncé pour janvier 2017. Il s’agit donc d'un instrument entièrement analogique qui se situe dans la lignée du Minilogue, un synthé polyphonique lancé début 2016 dont il reprend notamment le toucher du clavier. Niveau technique, le Monologue dispose de deux oscillateurs et d’un filtre contrôlé par tension (VCO et VCF), auxquels s’ajoutent un générateur d’oscillations basse fréquence LFO, un générateur d’enveloppe (EG) et un modulateur d’amplitude (VCA).

Pour ne pas se perdre dans tous ces réglages, un petit oscilloscope permet de visualiser en temps réel la forme de l’onde émise par le synthé. Tandis que les Volca servaient chacun un but précis (le lead, la basse, les drums), le Monologue couvre tout à la fois, comme en témoignent les quelques extraits sonores mis en ligne par Korg.


On reconnaît dans ces présets la touche d’Aphex Twin, qui aura aussi contribué à mettre en place l'un des points forts du Monologue : la possibilité de procéder au microtuning de la machine. Si vous êtes familiers du mélange indescriptible de breakcore, d’ambient et d’IDM propre à Aphex Twin, vous aurez certainement déjà entendu les sons qui résultent de ce processus. En substance, le microtuning emploie des variations de ton d’une amplitude inférieure au demi-ton, situés dans des micro-intervalles, ce qui diffère du système occidental qui compte 12 demi-tons pour une gamme, tous situés au même intervalle sonore l’un de l’autre. Autrement dit, le microtuning permet de créer ses propres gammes et de jouer des tonalités qui se trouvent « entre les touches » et ne figurent pas sur le clavier d’un piano.

   À lire également
Après la TR-09 et la TB-03, Roland continue de dévoiler de nouvelles machines



Mis à part son concurrent direct, le Microbrute d’Arturia, le Monologue est le premier synthétiseur analogique à offrir autant de puissance pour un prix jusqu’alors réservé à l’entrée de gamme. Tandis que Roland vient de rebooter les légendaires TB-303 et TR-909 pour une fraction du prix des machines originales, les compositeurs de musique électronique peuvent espérer que d’autres constructeurs suivront la même tendance (coucou Moog) et continueront à démocratiser l’accès à des instruments dont les sonorités restent inimitables.

Aphex Twin - Come On You Slags