400 passionnés de musique électroniques réunis autour d'un même désir de nouveauté et d'indépendance, c'est l'objectif du nouveau club le Prism. Situé non loin de Gare du Nord, dans le 10e, le club explorera les sous-sols relookés du Belushi's, une auberge de jeunesse bien connue des gens du coin. Le fêtard en quête de nouveauté pourra y trouver un dancefloor rectangulaire, histoire de mettre tout le monde sur un pied d'égalité, ainsi qu'un fumoir vitré et un bar. 

Génération avant-gardiste 

Côté programmation, le son sera volontairement tourné vers la deep house, la house et la techno. L'équipe derrière le projet entend ainsi faire la part belle à la nouvelle génération d'artistes étrangers. Le Prism se veut un lieu alternatif où la scène émergente internationale pourra se produire devant un public curieux et ouvert. Les programmateurs Cesko et Nathan (soirées Dimension à la Flèche d’Or, résidence mensuelle No Soul au Rex Club et Blue Festival) se sont fixé une ligne de conduite : "Prendre le contre-pied de l'actuelle surenchère artistique qui inonde les clubs de la capitale", en mettant en avant les artistes indépendants de l'axe Paris - Londres - Berlin. 

Cerise sur le gâteau : le club a décidé de passer en mode gratuit à l'entrée, tous les week-ends, vendredi et samedi.

L'opening aura lieu le 18 novembre, de 23h à 5h. Pour l'occasion, deux artistes londoniens viendront inaugurer le dancefloor, S.L.F. du label Tuskegee et Bazaar de Noir Music

Ça se passe au 5 rue de Dunkerque à Paris. La page Facebook de l'évènement à cette adresse