La cocaïne aurait des effets similaires à la consommation d'un mélange d'alcool et de boissons énergisantes. Le chercheur Richard Van Rijn est arrivé à cette conclusion après avoir étudié ses produits sur des souris. Le professeur de chimie médicale et de pharmacologie moléculaire travaille pour l'université de Purdue, dans l'Indiana.

Avec l'aide d'un étudiant diplômé, Meridith Robins, il a observé le comportement de souris adolescentes après une consommation d'alcool et de boissons énergisantes. Les jeunes souris sont rapidement devenues surexcitées. Elles montrent des signes physiques et neurochimiques semblables à des souris sous l'emprise de cocaïne. Par ailleurs, après analyse, on remarque aussi un haut niveau de protéine ΔFosB, un indice symptomatique des changements affectant, à long terme, le cerveau des consommateurs réguliers de drogues dures telles que la cocaïne ou la morphine.

souris

Cette conclusion pourrait s'expliquer par le fait que les boissons énergisantes peuvent contenir jusqu'à dix fois la quantité de caféine présente dans un soda. Soutenu par des organismes de santé publique tels que the National Institute on Alcohol Abuse and Alcoholism, Richard Van Rijn a publié ses résultats dans la revue Alcohol.

Mézigue - Bitch Cocaine