Photo en Une : Sporting Life - Boiler Room New York Live Set

Depuis sa création en 2010, la plateforme Boiler Room a conquis le monde avec une formule simple : organiser et filmer des performances de musique électronique retransmises en live sur le Web. "Le concept, c’est d’amener les soirées chez les gens, leur permettre de voir en live des artistes qui ne tournent pas à côté de chez eux", résumait dans les pages du Trax #195 David Picard, du label Nowadays Records, coorganisateur d’une Boiler Room parisienne.

Ses 60 millions de visiteurs mensuels pourront bientôt pousser l’immersion encore plus loin. L’entreprise londonienne s’associe au créateur de contenus Inception pour ouvrir un lieu baptisé "Born for VR", entièrement dédié à l’enregistrement de contenus en réalité virtuelle. Il s’agira pour Boiler Room, selon le communiqué de presse, de "la plus importante évolution de sa capacité à offrir une expérience réellement immersive aux fans et à les transporter au cœur d’un événement".

Si l’on est confiant en la vision créative de Boiler Room – dont les effets spéciaux se limitaient jusqu’à présent à l’usage de fonds verts façon Overdrive Infinity – l’aperçu des créations d’Inception sur leur site ne fait pas franchement rêver. D’un côté, une visite du musée Dali à 360 degrés avec une recréation assez kitsch de tableaux en 3D. De l’autre, une immersion dans un DJ set EDM de Dimitri Vegas & Like Mike (n°2 du top 100 DJ Mag) à Ibiza, entrecoupé de séquences où l’on voit des gens danser en maillot de bain en agitant des pancartes "Aliens Welcome" tandis que des vaisseaux en images de synthèse les survolent.

boiler room vr
Capture d'écran de la vidéo Dimitri Vegas & Like Mike - Arcade

Les live streams de Boiler Room, déjà accessibles sur iOS et Android, le seront donc bientôt via des casques de réalité augmentée comme l’Oculus Rift, le Samsung Gear VR ou le récent Playstation VR, sorti en début de mois. Bien que le communiqué de presse fasse mention de contenus en réalité virtuelle, il serait peut-être plus exact de parler de contenus en réalité augmentée, qui intègrent des éléments virtuels à un environnement réel (style Pokémon Go). La semaine dernière, le site spécialisé Upload publiait à ce sujet un report d’une soirée en réalité augmentée à Los Angeles. Le sujet sera aussi abordé en profondeur dans le prochain Trax #197, à paraître le 1er novembre.

   À lire également
Produisez votre propre beat en réalité virtuelle

Des Niçois lancent leur propre Boiler Room, dans leur appartement

Une autre question se pose, celle du financement des shows en VR de Boiler Room. En septembre dernier, il avait fallu l'association de quatre entreprises (TheWaveVR, SubPac, 3D Live et Skullcandy) pour organiser un DJ set en VR dans le cadre de la convention VRLA à Los Angeles. Si les artistes underground que la plateforme s’efforce de révéler ne disposeront pas nécessairement des moyens pour développer un tel projet, peut-être ses nombreux partenaires (Guiness, Ray-Ban, Adidas, Audi, Ballantine's…) prendront-ils le relais. 

Saverio Celestri - Reality Is Not Reality