Le mois de novembre sera l'occasion pour les Montpelliérains de pousser un dernier hurlement de joie avant la fin de l'année. Le temps d'une semaine de novembre, le festival Dernier Cri s'installe donc à Montpellier et va tâcher de vous faire découvrir tous les facettes de la musique électronique. L'équipe du festival n'a pas lésiné sur les moyens et propose un programme chargé qui a des allures de Montpellier Electronic Week.

On commence très fort le samedi 5 novembre avec une soirée d'opening à la Villa Rouge (oui vous pouvez y aller en baskets). Anetha de Blocaus sera derrière les platines, ainsi que Terence Fixmer du label berlinois Ostgut Ton qui exécutera une performance live. Notre cher Bambounou sera également de la partie pour envoyer les missiles dont il a le secret.

Évènement ici

Bambounou / DR

Le festival se poursuit le lundi suivant, mais cette fois-ci à l'Anacrouse de Montpellier, une école de musique où aura lieu l'exposition photo Zeitmaschine, en présence du photographe berlinois Tilman Brembs. Ce dernier a photographié la quasi-totalité des rave parties de la capitale allemande entre 1990 et 1997, lorsqu'il travaillait pour Frontpage Magazine. Un travail unique à découvrir lors d'une exposition exceptionnelle et chargée d'histoire. C'est en entrée libre, et de 19h à 21h30. 

Évènement ici

Le lendemain, mardi 8 novembre, le cinéma Diagonale accueille la projection du film documentaire Le Temps des rêves d'Andreas Dresen. Un portrait de cette génération désorientée des 90's qui retrace l'histoire d'une bande de gamins de l'ex-RDA, plongés dans le rythme effréné de la techno lors de la chute du Mur. Ce sera aussi l'occasion de retrouver le photographe Tilman Brembs qui viendra éclairer le film et cette époque. De 18h30 à 20h, pour le tarif de 5 euros. 

Évènement ici

Mercredi 9 novembre se sera au tour de l'école des Beaux-Arts de Montpellier d'ouvrir ses portes au festival. Dans un premier temps, de 15 h à 16 h, le visiteur pourra assister à la projection des films d'étudiants de l'Esbama, Where is my Hacienda. Puis ce sera au tour de Ben Vedren, le résident de Concrete, de prendre le relais pour animer une masterclass Ableton sur le thème de l'art du remix, une occasion unique de découvrir les secrets de cet excellent producteur. 

S'ensuivra un DJ contest au sommet à l'Antirouille, sur le thème de la house, en entrée libre, avant un DJ set de Ben Vedren, sur les coups de minuit. 

Évènement masterclass ici et DJ contest

Le jeudi 10 novembre sera le jour de la conférence de Vincent Carry, le directeur des Nuits sonores, à la Panacée. Le thème ? "Europe de la culture : année zéro". De 18 h à 20 h, il reviendra sur l'évolution de la culture et sur les profonds bouleversements qu'elle subit depuis ces dernières années. Viendra ensuite un débat, en entrée libre, où chacun pourra exposer son point de vue, avant d'aller se détendre en club. Côté soirée, on pourra se retrouver au Willie Carter Shape, pour apprécier le set d'Art of Tones, pilier de la scène électronique française. Une soirée qui oscillera entre house, disco et deep. 

Conférence ici. Willie Carter Shape ici. L'Antirouille ici

Le vendredi et le week-end verront se relayer des grands noms comme Kosme, Danny Daze ou encore Marc Houle. Vous l'aurez compris, les premiers jours de novembre risquent d'être chargés à Montpellier.