Fermés depuis 2013, suite à l'arrêt total de ses activités, les abattoirs de Gad ont été le théâtre d'un événement bien inhabituel pour l'entreprise. Samedi 15 octobre, vers 23h à Lampaul-Guimiliau, ses bâtiments ont été investis par le collectif Breizh Full Bass. D'après les médias locaux, la free party a rassemblé environ 250 personnes près des anciens frigos de Gad. “Nous sommes huit et organisons des soirées depuis un an et demi environ. Jusqu'ici, nous avons eu de bons retours, mais on ne s'attendait pas à tant de monde”, explique Edgar, membre des Breizh Full Bass. En effet, les organisateurs ont comptabilisé plus de 400 teufeurs.

BFB
© Morgann Le Calvez

“Le propriétaire nous a même aidés à ranger”

“À la base, c'était l'anniversaire d'un bon ami. La soirée devait même se dérouler en extérieur, mais la météo a fait que nous avons dû trouver un site couvert. Inactif depuis trois ans et facile d'accès, cet entrepôt nous a paru être une bonne idée, confie le membre du collectif. Résidant près de l'usine, le maire a contacté les gendarmes entre minuit et 1h. Le sound-system principal a été coupé vers midi, puis nous avons laissé les retours jusqu'en début de soirée, dimanche. Le propriétaire des lieux, quant à lui, a été super cool. Il nous a même aidé à ranger le lendemain.”

   À lire également
Des Bretons organisent un festival électronique dans un haras national

Pour l'instant, aucune plainte des riverains n'a été retenue. Cependant, Edgar est convoqué le 1er décembre devant le procureur de Morlaix pour nuisances sonores et occupation de domaine privé sans autorisation.

BFB
Attention, risque de glissade... © Morgann Le Calvez