Photo en Une : © V. Courceleaud


Ayant précédemment programmé Crayon, Blutch, Yuksek ou encore Para One, cette année, les jeunes Bretons du Grenier s’ouvrent à l’international et ramènent Mall Grab, Kane West, mais aussi The Hacker dans leur petite ville des Côtes-d’Armor.

capsule
Autre nouveauté, pour la soirée du vendredi, le festival Capsule investit un lieu classé historique : le haras national. "On voulait un lieu ancré localement. Du coup, on a pensé à plusieurs lieux, dont le haras. On a visité une remise à calèches et l’endroit nous a paru super cool, d’autant plus que ce lieu parle à tous les Lamballais", confie Pierre-Antoine Hercouët, le président de l’association.

Danse avec les chevaux

Une initiative cavalière face à laquelle le haras et les institutions auraient pu représenter une barrière. Cependant la demande a plutôt été bien reçue par les structures concernées. "C'est original d'organiser cette soirée. Mais nous sommes toujours en discussion avec l'association afin de définir les modalités du déroulement de la soirée, en termes d'accueil et de sécurité", explique Valérie Briand, directrice du haras.

"Caspule festival, c'est la relève ! Ils investissent une salle du haras, c'est une expérimentation et une prise de risque car c'est pas gratuit, explique Loïc Cauret, maire de Lamballe. C'est une nouvelle animation pour la ville, donc on les soutient."

"La mairie, en nous soutenant depuis le début, montre son envie de faire bouger la ville. Tout comme le haras qui se situe dans une démarche dynamique en matière d'activités. Après, il faut bien rassurer tout le monde en discutant des aspects de la soirée, surtout de la sécurité, insiste Pierre-Antoine. Les chevaux ne seront pas dans les écuries proches du lieu, afin de leur éviter le moindre désagrément. Surtout auprès du voisinage, pour que les choses se passent pour le mieux."

Par rapport aux éditions précédentes, cette année, la programmation s'avère plus axée vers la techno et la house. "L'affiche aurait dû être plus pop. À la suite des indisponibilités de certains artistes, elle est donc plus techno et house, notamment parce que l'on aimerait s'adresser à un public plus vieux et connaisseur", détaille le président et programmateur.

"Six heures de techno non-stop,
ça nous ressemble pas"

Une volonté qui justifie le set italo-disco que proposera The Hacker, mais aussi la présence d'artistes variés, tels que Mall Grab ou encore Kane West. "On adore cette vague qui tourne autour de PC Music, avec A. G. Cook, Danny L Harle, Sophie... Ils produisent une musique pop, moderne et complètement décomplexée, décrit Pierre-Antoine. Ça casse l'aspect homogène de la soirée. On invite aussi King Doudou alias Douster qui produit tant du dancehall que du rap (PNL, Jul, Jorrdee...) pour notre before à Rennes. On kiffe la house et la techno, mais on a pas envie que notre festival ne soit que ça. Ça nous ennuierait et ça nous ressemble pas. Nous ne sommes pas fans des progs avec six heures de techno non-stop. Il y a déjà plein de collectifs en Bretagne qui le font très bien."

À travers cet événement, les membres du Grenier souhaitent proposer "une programmation éclectique, sans aucun purisme en faveur d'un genre musical particulier." Une initiative louable. Hâtez-vous donc d'aller galoper au fin fond des Côtes-d'Armor.


THE HACKER (Italo Disco Set) - Overdrive Infinity par OverdriveInfinity