Parmi les nombreuses déclinaisons de son projet "Vibrez au Havre", le maire de la ville Edouard Philippe (Les Républicains) a annoncé cette semaine que la première table de mixage publique, en plein air, sur le territoire français, sera installée au Havre.

Interrogés, les services de la mairie développent : "On a regardé comment les autres faisaient, puis évalué ce qu'il était possible de faire avec les acteurs locaux. L'idée, avec cette installation DJ, c'est de la mettre sur la plage du Havre, près du skatepark – qui est l'un des plus importants d'Europe –, un lieu de rencontre privilégié des jeunes. Et si nous constatons un engouement significatif pour cette installation, on pourrait en ajouter de nouvelles."

Le skatepark du Havre :

Il y a deux ans, on admirait les Pays-Bas, la Finlande et le Danemark qui avaient équipé plusieurs de leurs parcs publics de DJ booths en béton. Fournie par l'entreprise Yalp Interactive, cette installation pour DJ en herbe nommée FONO est somme toute semblable à une configuration club classique (une table de mixage et deux platines CD), si ce n'est que l'apport musical se fait via votre iPhone et que le toucher ainsi que le son restent rudimentaires. Les haut-parleurs situés de chaque côté de la cabine sont incrustés dans le béton et le tout fonctionne à l'énergie solaire. 

Du côté du Havre, on estime que le modèle en béton de FONO est intéressant, et dans les clous en termes de design. Un appel d'offres va être lancé pour désigner le fabricant. Pour l'installation effective, la ville vise le mois de juin 2017.

Ce projet "Vibrez au Havre" fait suite au projet connexe "Lire au Havre" de 2012 et s'inscrit dans une démarche de "développement de la musique dans son sens large, de permettre d'apprendre, de pratiquer, d'écouter et de créer de la musique". 

Grâce au déblocage de 200 000 euros dans le budget 2017, les Havrais pourront également profiter d'une quinzaine de pianos droits installés dans différents quartiers de la ville, de la mise en place d'un "musibus", "un camion équipé d'instruments de musique qui se déplacera partout dans la ville", d'un projet de sensibilisation à la musique pour des élèves de CP, de nouveaux festivals de musique ainsi qu'une aide financière supplémentaire à ceux qui existent déjà, comme le Ouest Park. La webradio éphémère de cet événement, Ouest Track, prolongera également son temps de diffusion toute l'année. En espèrant que d'autres villes suivront cette excellente initiative.