2016 sera peut-être la bonne pour l'un des plus festivals électroniques les plus prometteurs de la capitale. Exit l'Espace Pierre Cardin, qui n'a pas réellement su s'adapter aux besoins de cet événement qui, depuis ses débuts en 2014, fait la part belle aux expérimentations visuelles et à des genres musicaux plus confidentiels. Cette année, le Transient déménage au Cabaret Sauvage, à la Flèche d'Or et aux Instants Chavirés de Montreuil, du 2 au 5 novembre.

Question programmation, on parle d'IDM, ambiant, techno industrielle, footwork ou électroacoustique, et ça fait toujours quelque chose au cœur de voir l'engouement croissant des Parisiens pour ce genre de musiques. Et les artistes de suivre : l'incontournable de la techno fracassante Luke Slater, l'hypnotique suédois Abdullah Rashim, l'une des figures du label de footwork Teklife (la maison de feu DJ Rashad) DJ Earl et ses danseurs, le puissant britannique Samuel Kerridge ou encore le geek des machines Legowelt. La scène française n'est pas en reste avec les étoiles montantes UVB 76, Voiron, Coldgeist et bien d'autres...

UVB 76 - Shred :

   À lire également
Pourquoi UVB 76 est la prochaine étoile noire de l'électronique française

Enfin, ce sont les disciplines visuelles qui viennent parfaire cet événement avec notamment le photographe-vidéaste Yannick Vallet, le VJ Hugues Clément, ou l'ingénieur en électronique et traitement du signal Pulgasari. Plein les oreilles et plein les yeux.

transient fest

Hugues Clément :
Yannick Vallet :

Billetterie
Event Facebook