Photo en Une : photo d'archive


La police espagnole a fait une descente dans deux des plus célèbres clubs d'Ibiza. Le Pacha et l'Ushuaïa Beach Hotel se sont fait perquisitionner jeudi matin, à 6h30 pour le premier, et à 8h pour le second. Le journal espagnol El Mundo, qui révèle l'information, a expliqué que la police était accompagnée d'agents du fisc espagnol. Le quotidien local Diaro de Ibiza révèle de son côté que ces derniers s'étaient un peu plus tôt payé une petite visite dans les bureaux du groupe Empresas Matutes, à qui appartient l'Ushuaïa Beach Resort.

   À lire également
Guerre des pouvoirs à Ibiza: cet été, Trax plonge dans l'ombre de l'île blanche


Ces interventions font partie de l'opération Chopin, précise El Mundo. Depuis cet été, 87 locaux liés à l'industrie de la nuit ont été fouillés à travers le pays, et plus de 5 millions d'euros frauduleux ont été déjà été trouvés par les enquêteurs. En juillet notamment, c'est Martin Ferrer, propriétaire de l'Amnesia, qui a été arrêté, après que 2 millions d'euros en cash ont été découverts dans son club.

Kaytranada - Club Bang


C'est là un bien mauvais timing pour Ricardo Urgell, fondateur du groupe Pacha et propriétaire du club du même nom. On a appris cette semaine qu'il souhaite vendre son entreprise. Ce soupçon de fraude fiscale, justifié ou non, risque bien d'envoyer le mauvais message aux investisseurs potentiels. 

Update du 16/09


La police a découvert plusieurs millions d'euros en cash dans les locaux de l'Ushaïa Beach Hotel et du Pacha, rapporte ce matin le journal local Diaro de Ibiza. « Nous devons maintenant vérifier si ces montants correspondent bien aux revenus qu'ils ont déclarés », a notamment confié une source proche du dossier.