Le groupe Pacha est en vente pour la modique somme de 500 millions d'euros, selon le site espagnol Cronica Global. Un achat qui comprend le club phare du groupe sur l'île, l'hôtel Destino Pacha, le restaurant/cabaret/club Lio, ainsi qu'une bonne douzaine de franchises à travers le monde. 

Maceo Plex au Pacha en 2016:


A l'origine de cette décision, une rivalité tenace entre deux riches familles de propriétaires immobiliers sur l'île : les Matutes et les Urgell. « C'est simple : Ricardo Urgell – le fondateur du groupe – ne supporte pas la famille Matutes. Surtout, il n'est pas d'accord avec leur projet d'un Ibiza pour les riches, que défend Abel Matutes Junior. Le chef d'entreprise ne pouvait pas investir plus, et ses enfants n'y comptent pas non plus. C'est pour cette raison qu'ils cherchent aujourd'hui un investisseur », confie une source proche du dossier au site espagnol. 

Ricardo UrgellRicardo Urgell, fondateur du groupe Pacha

Il est vrai que cette annonce de vente survient peu après que le groupe Matutes a racheté le fameux club Space, qui pourrait revoir le jour sur un autre site. « Matutes Junior veut transformer la boîte en un espace premium, un peu comme son hôtel Ushuaïa », explique une source auprès du quotidien espagnol. Cette dernière opération de son rival a « réveillé » Urgell, avance donc le Cronica Global. Ce dernier ne veut vraiment pas qu'Ibiza devienne une destination chic et que les prix sur place augmentent. Mais il n'a pas les moyens de combattre cela, d'où sa décision de vendre son groupe.

   À lire également
Guerre de pouvoirs à Ibiza : cet été Trax plonge dans l'ombre de l'île blanche

Cela ne devrait pas être trop compliqué pour eux. « Le groupe Pacha reçoit régulièrement des offres de rachat par divers investisseurs et son équipe analyse soigneusement et évalue chacune d'entre elle », a déclaré un porte-parole de la marque. L'entreprise familiale pèse lourd aujourd'hui dans le marché de la nuit. Le premier Pacha avait ouvert en 1967 à Sitges, une petite ville près de Barcelone, avant de devenir une franchise et de s'étendre à Ibiza en 1973. Depuis, d'autres clubs se sont implantés, à Moscou, New York, Marrakech, Buenos Aires, Londres ou Munich.

Son acquéreur deviendra logiquement un poids lourd du marché du divertissement