Un club tout beau tout neuf pose ses valises au 73 rue du Bourdonnais dans le 9e arrondissement de Lyon. L’Usine reprend le spot du Sound Factory et vient compléter une scène électronique locale qui ne fait que s'enrichir ces derniers temps.

Les 1 000 mètres carrés du lieu (avec une grande salle principale pouvant accueillir entre 450-500 fêtards) ont été entièrement refaits à neuf l'ambiance. Mieux : durant les travaux, à la suite d'une étude acoustique pointue, le système son a été entièrement changé.

Le club (ouvert tous les vendredis et samedis) abritera une programmation qui se veut essentiellement dévouée aux musiques électroniques actuelles, avec des tendances suivant les soirs. Ainsi, le vendredi sera plutôt axé sur les musiques extrêmes : hardcore, musiques industrielles, psytrance ou frenchcore (comme lors de la soirée du 21 octobre avec Noisekick et ses 250 BPM) y seront les bienvenues, alors que les line-up du samedi auront pour mission de satisfaire un plus grand public.

Cependant, Frédéric Becker, le boss de l'Usine, précise que "le public lui-même ne souhaite pas des musiques commerciales". À long terme, l'esprit du lieu veut se focaliser sur les communautés électroniques modernes.

  À lire également : 
L'Annexe, un nouveau club ambitieux ouvre ses portes à Lyon  

unsine lyon hardcore 

Uptempo Hardcore/Frenchcore Mix#2

Concernant les prix, l'entrée est de 10 € pour toutes les soirées. Le coût des boissons reste décent avec un petit plus : une pinte à 4 € made in Netherlands. A suivre à l’Usine : une soirée hardcore le vendredi 16 septembre avec Alles Kapot ou une atmosphère plus deep avec les DJ’s Filatov & Karas le 24 septembre.

septembre usine lyon