1/ Chronique d’une suppression annoncée

Apple est une entreprise clivante qui a autant d’adorateurs que de contempteurs. La fantasmagorie autour des keynotes agace les uns mais éblouit les autres. Disons-le d’entrée, l’humble serviteur qui écrit ces lignes possède un iPhone. Il ne sera pas pour autant question ici d’écrire un dithyrambe et encore moins de découper au katana une pomme en mille morceaux. Depuis plusieurs mois, la rumeur enfle et fait grincer des dents, ou plutôt siffler des oreilles. Des photos de l’iPhone 7 fuitent sur Internet, certaines mauvaises langues appelleront cela un teasing savamment orchestré. Et sacrilège, Apple semble vouloir supprimer purement et simplement la prise casque au format jack sur l’autel de la finesse et du design. La prise jack est une entité, déjà présente sur le premier baladeur cassette, le Sony TPS-L2 en 1979. Sa disparition, confirmée hier, sur un produit aussi phare que l’iPhone est tout sauf un épiphénomène.

iPhone 7 cover

2/ Analogique VS numérique

L’iPhone 7 sera donc livré avec les écouteurs classique EarPods qui disposeront désormais d’un port Lightning. Pour ne pas froisser toute l’industrie audio, Apple a été magnanime et accompagne son iPhone 7 d’un adaptateur Lightening vers jack afin que chacun puisse utiliser ses anciens casques. Ouf, première bonne nouvelle, on pensait déjà passer à la caisse pour se doter de cet accessoire. Cependant, un constat s’impose, un seul port, deux fonctions, Bison fûté ne se trompe pas, il y aura clairement un embouteillage. Il ne sera donc pas possible d’écouter en filaire sa musique tout en rechargeant son portable. Dérangeant mais pas choquant. Les ayatollahs du casque filaire pourront continuer à écouter leur musique comme avant, avec pour seul changement une excroissance supplémentaire pas très esthétique. Mais pour combien de temps ?

Cet adaptateur a des airs de révolution de velours, de transition douce pour ne pas heurter la sensibilité des audiophiles. Et si, à l’avenir, sur les prochains iPhone, cet adaptateur venait lui aussi à disparaître ? Les fabricants d’accessoires audio devront utiliser le sans-fil ou proposer une prise Lightning sur leurs casques. Mais cette prise est brevetée par Apple. Et selon les dires du très sérieux site AppleInsider, pour qu’un casque soit estampillé « made for iPhone », le constructeur doit reverser environ 4 dollars à Apple. Qui, en bon seigneur, n’oublie jamais de prélever sa dîme.

iPhone photo 2

iPhone 7 photo 3

3/ Le sans-fil, l’avenir selon Apple

Lors du lancement de l’iPhone 7, Apple en a profité pour présenter des écouteurs baptisés AirPods. Ils intègrent le nouveau circuit W1 de la marque qui gère l’audio, notamment une qualité sonore sans fil améliorée grâce au codec AAC. Ces écouteurs sans fil embarquent des capteurs infrarouges et un accéléromètre. Autrement dit, dès qu’on les placera dans nos esgourdes, ils s’activeront. Ces écouteurs afficheront une autonomie de cinq heures et seront – et nous faisons confiance à Apple pour ça – très faciles à appareiller à l’iPhone.

Seule interrogation, la firme n’a pas précisé si la transmission se fera via le Bluetooth traditionnel ou via une technologie propriétaire. Evidemment, ces AirPods seront en vente séparément pour la (modique) somme de 179 euros. En terme de qualité sonore pure, le sans-fil est pour le moment bien en dessous du filaire. Mais tout laisse penser que Tim Cook mise tout de même dessus et qu’il souhaite évangéliser cette pratique d’écoute.

Apple wireless ear pods :

Iphone 7 image Beats

4/ Beats, le cheval de Troie de Tim Cook

"Le sans-fil, c’est l'avenir pour les smartphones." Cette phrase, qui risque d’ébouriffer certains mélomanes, sort tout droit de la bouche de Phil Schiller, le vice-président marketing d’Apple. Rachetée à prix d’or par Apple en 2014, Beats est la pierre angulaire de la stratégie musicale de la firme de Cupertino. D’ailleurs, mercredi, Apple a profité de sa keynote pour présenter trois nouveaux modèles de casque et intra-auriculaire : le Solo 3 Wireless, le Beats X et le Powerbeats 3 Wireless. Qui sont tous les trois… Bluetooth.

Selon une étude du cabinet NPD, les casques sans fil représentaient 54% des ventes outre-Atlantique de casque depuis le début de l’année. La politique d’Apple a souvent été avant-gardiste, la firme aime user de sa position pour imposer des standards. Son premier iMac en 1998 ridiculisait le lecteur de disquette. En 2008, le MacBook Air supprimait le lecteur de disque optique et pas plus tard que l’an dernier, le MacBook ringardisait le port USB classique en le remplaçant par un prétentieux USB de type-C. Apple reste donc fidèle à sa doxa, l’entreprise se pose en prescriptrice de tendance et mise sur sa notoriété pour que la concurrence suive comme un mouton de Panurge. Habile politiquement, discutable moralement.

iPhone 7

5/ L’ultime recours au téléchargement illégal ?

Pour boucler la quadrature du cercle, il est nécessaire de se projeter dans cette dernière partie dans une dystopie aussi anxiogène que paranoïaque. Qui dit numérique dit encodage. Qui dit encodage dit chiffrage et déchiffrage de contenu. Vous nous suivez ? Une crainte émise par de nombreux internautes anxieux serait que ce fameux port Lightening n’accepte de faire fonctionner les écouteurs que si le son vient d’une source autorisée... téléchargée légalement sur iTunes par exemple. C’est bien connu, pour se faire de l’argent, il ne suffit pas de vendre des armes, il faut aussi écouler beaucoup de munitions. Un point évidemment à confirmer, comme beaucoup d’autres, lorsque nous aurons en main l’engin.

Finalement, l’écoute musicale ne se trouve pas chamboulée avec l’arrivée de ce nouvel iPhone. Apple ne souhaite pas améliorer notre plaisir d’écoute mais nos habitudes, notre manière de consommer la musique. Dans les mois, années à venir, le fossé entre audiophiles ne jurant que par le filaire et les je-m'en-foutistes ("tant que je peux écouter du son alors le Bluetooth ne me dérange pas") risque de ressembler à la fosse sous-marine des Mariannes. On ne vous avait pas menti, Apple, une entreprise clivante à souhait.

iPhone 7 prix

Post-scriptum

Autre nouvelle de taille, Apple garantit son smartphone contre l'intrusion d'eau ou de poussière (étanchéité IP67). L’iPhone 7 plus possède un double capteur photo pour gagner en profondeur de champ et en likes sur Instagram. Et enfin, l'incontournable bouton Home n'est plus physique. Il ne s'enfonce plus. Apple l'a remplacé par un bouton virtuel à retour haptique, comme sur les trackpads de ses MacBook. Et comme d’habitude, ils coûtent tous un bras. Juste pour info.

L'iPhone 7 et iPhone 7 plus seront disponibles le 16 septembre.

Prix : iPhone 7 (32 Go) : 769 €
iPhone 7 (128 Go) : 879 €
iPhone 7 (256 Go) : 989 €

Prix : iPhone 7 Plus (32 Go) : 909 €
iPhone 7 Plus (128 Go) : 1 019 €
iPhone 7 Plus (256 Go) : 1 129 €