Photo : Bordeaux-Tourisme.com

Selon nos confrères de Sud Ouest
, l'I.BOAT a pour projet de déménager dans un bassin voisin pour y investir un quai de 2 000 mètres carrés à partir de juin 2017. En sinstallant sur la terre ferme, comme il l'avait fait avec la première édition du festival Hors Bord au printemps dernier, l'I.BOAT pourrait organiser des soirées régulières avec une jauge plus importante que celle de sa cale de 300 personnes. C'est d'ailleurs sur l'esplanade qui avait accueilli le festival – la Dalle du Pertuis, juste à côté du cours Henri-Brunet (voir infographie) – que les matelots comptent prendre leurs quartiers.


Infographie - Sud Ouest

Contacté par nos soins, l'I.BOAT ne souhaite pas encore s'exprimer sur le sujet.« A ce jour, nous n’avons pas plus à communiquer qu’une intention » nous a-t-on expliqué. Et pour cause, il n'y a rien d'officiel pour le moment. L'I.BOAT aurait seulement formulé sa demande auprès de l'atelier du Bassins à flot – géré par la ville de Bordeaux, la métropole et le port autonome – et attend une réponse des décideurs publics pour une ouverture potentielle en juin 2017, selon Sud Ouest. Le quotidien aurait obtenu l'information auprès de François Bidou, l'un des directeurs de l'I-BOAT.

   A lire également
[ITW] Razzle Club : Prochain phare de la nuit lyonnaise

Avec ce projet, l'I.BOAT ajouterait encore plus de cordes à son arc de club/salle de concert/bar/restaurant/galerie d'art. Dans un premier temps, dès 2017, il est question d'importer du sable pour ouvrir une plage, une piscine flottante et un restaurant saisonnier. Dans un second temps, en 2019, l'I.BOAT aimerait ouvrir un roller park, des jardins viviers… Et deux autres bateaux : l'I.BOX et l'I.BED. L'I.BOX serait dédié à la création (studio d'enregistrement, galerie d'arts, numérique…) et l'I.BED à l'hôtellerie. Ce dernier permettrait notamment de loger les artistes qui jouent à l'I.BOAT. « Ca représenterait une économie d'environ 3 000 euros par mois en frais d'hôtel » rapporte François Bidou à Sud Ouest. Le projet, qui devrait être achevé à l'été 2019, coûterait lui environ 2 millions d'euros.