En moins de quatre ans, le collectif La Classique a imposé son nom dans la nuit lilloise. De multiples soirées en club, une scène originale au Dour Festival, une collaboration avec le Weather, quelques descentes au Batofar et enfin un festival : le LAPS en 2015. Inauguré l'année dernière, cet événement invitait artistes techno et house à cohabiter entre deux scènes programmées avec goût. Jeremy Underground, S3A ou Exal étaient conviés.

Ce qui guide le LAPS Festival, c'est le désir d'être "un point de rencontre entre amateurs de house et de techno, qui se voient de plus en plus séparés par la spécialisation musicale des événements auxquels ils participent". La Classique espère ainsi dynamiser la scène et "favoriser la découverte d'artistes au travers d'une programmation internationale et locale de qualité"

Promesse tenue. Le vendredi sera marqué par la venue du label MORD, spécialiste de la techno industrielle salement sombre : Bas Mooy, UVB ainsi que Sleeparchive en live. Côté house, on aura un live de Cuthead et les DJ sets de Fouk et Nathan Melja : qui mieux que lui pour créer des ponts entre house et techno ? Le lendemain, Dan Shake, Moomin et Leo Pol balanceront leurs énergies solaires et rythmes groovy. De l'autre côté, les tympans claqueront sous les sélections farouches de Cleric, d'AZF et le live de Birth Of Frequency

En deux éditions seulement, le LAPS double déjà son ampleur et s'impose comme un événement immanquable dans la région. Il prendra place cette année au fort de Mons. Situé en périphérie de Lille, ce bâtiment du XIXe siècle aux airs de dédale niché dans la nature vous emmènera loin.

Lors de cette édition, il ne faudra pas manquer non plus la conférence donnée par le journaliste Olivier Pernot – qui squatte régulièrement, et depuis des années, les pages de notre magazine, de Libé ou de L'Express. "La French Touch : de Ravel à Daft Punk" sera une épopée, un voyage dans le temps à la recherche de ce qui lie nos compositeurs classiques aux Français de la musique électronique. 

Des pass week-end sont en vente au prix de 45 € ici, et pour ceux qui ne sont pas disponibles une “pré-party” est organisée ce samedi en compagnie d'Alex.Do (Dystopian).