Photo en Une : François Louis

Selon RTBF, une free party rassemblant une centaine de personnes a eu lieu dans le parc éolien du Grand Leez, dans la province de Namur, en Belgique. Les villages alentours auraient été "copieusement arrosés" par les décibels de la free, qui "a empêché beaucoup de monde de dormir".

Dès minuit ce samedi, Français, Hollandais et Belges se sont retrouvés dans un champ d'éoliennes pour y installer le soundsystem. En partie à cause du vent, les basses auraient été entendues à des kilomètres à la ronde. Sortant même le bourgmestre de la ville voisine Eghezée de son lit. Chef exécutif de la localité, Dominique Van Roy aurait tenté de trouver l'origine du tapage nocturne, sans succès. 

   À lire également
Belgique : Quand des teufeurs vont trop loin

La police a fini par arriver sur les lieux de la petite sauterie bien cachée aux alentours de 11h, délogeant les derniers fêtards debout qui dansaient alors "plus ou moins énergiquement", tout en relevant les plaques des véhicules dans lesquels d'autres dormaient. Un procès verbal a été dressé pour "manifestation non autorisée".