Après la mort par overdose de deux adolescents ces dernières semaines, la licence du club Fabric London, qui était fermé ce week-end pour les besoins de l'enquête, a été suspendue pour une durée indéterminée, a-t-on appris lundi 15 août.

C'est le Metropolitan Police Service (la police du Grand-Londres), chargé de l'enquête, qui a demandé une suspension de la licence, acceptée par le Islington Council. Selon un porte-parole du Islington Council, “Fabric a choisi de ne pas contester la demande.”

“Les officiers ont senti le besoin d'agir pour la sécurité des clients du club, à cause de la vente de drogues de classe A dans la salle et les récentes morts de deux jeunes hommes liées au club”, a déclaré un porte-parole du Met, selon la BBC.

Une audience pour décider de la révision de la licence de Fabric doit avoir lieu dans les 28 prochains jours. Les autorités d'Islington, qui ont déjà tenté par le passé de fermer le célèbre club londonien, pourraient bien cette fois arriver à leurs fins.

A lire également : La MDMA n'a jamais été aussi forte qu'aujourd'hui


D'aucuns estiment que la fermeture du club ne changera pas la donne et militent pour l'introduction de kits de test de drogue, toujours illégaux et considérés comme un signal d'encouragement.