Photo en Une : Pierre Thyss


Le dessin ? "C'est le truc qui me définit avant tout le reste. Depuis tout petit, je suis le mec qui dessine tout le temps", nous confie Pierre Thyss, 27 ans. Niçois d'origine, les choses ont vraiment décollé "il y a deux-trois ans", alors qu'il montait s'installer sur Paris. Habitué du Petit Social, la résidence des mardis et mercredis soir de feu le Social Club, Pierre y croise régulièrement Teki Latex et se lie d'amitié avec lui.

  A lire également
Teki Latex : "Aujourd'hui, je suis le responsable de Boiler Room France"

Une relation qui aboutit à de nombreuses collaborations, notamment son clip "Things That I Do" en 2014, ainsi qu'une invitation à croquer la Boiler Room de DJ Deeon, le 29 juin dernier, alors que Teki venait d'en prendre le leadership deux mois plus tôt. "Se retrouver en soirée, regarder les gens et les dessiner, c'est que chose que j'avais un peu perdu mais que j'aimerais continuer à faire assez régulièrement", confirme Pierre, qui rejoint Vice à temps plein à partir de la rentrée.

"Ce n'est pas exclu que je finisse dans le dessin animé", estime celui qui n'aime pas le côté "figé" que peut renfermer une image. Influencé sans cesse par les dernières choses ou personnes qu'il côtoie, Pierre dit "être une éponge", et ne veut surtout pas s'enfermer dans un style, oscillant entre "croquis vachement crayonnés" et "style BD, avec des lignes claires et précises", sur papier autant que sur ordinateur. "Mais je reviens de plus en plus au papier parce qu'il renferme une certaine plus-value, et une réponse à l'utilisation excessive des technologies."

Pierre Thyss

Dans les cartons : l'envie de faire des projets à plus long terme. "A 16 ans, j'avais déjà un MySpace. J'ai toujours eu un moyen de diffusion pour partager ce que je faisais, et favorisé l'immédiateté parce que me cantonner à une chose m'angoissait. L'idée reste assez floue, mais pourquoi pas bosser sur un bouquin pour enfants ou me mettre à la peinture, parce que je suis vraiment nul et que je m'en mets partout". De l'aquarelle ? "En club, ça risque d'être compliqué, mais pourquoi pas ?"

Teki Latex & Eero Johannes - Things That I Do

Réalisé en 2014, "Things That I Do" compile de manière très émouvante différentes saynètes de la vie de Teki Latex et Betty, dans un style proche du manga. “Je finis toujours par dessiner les gens que j'aime bien”, explique simplement Pierre. “Un jour, j'ai dessiné Teki et Betty parce qu'ils étaient mignons ensemble, et je leur ai donné ce que j'avais fait. Quand ils ont eu l'idée pour le clip de "Things That I Do" ,qui était de faire des petites vignettes racontant leur vie tous les deux, ils ont pensé à moi.”

Onelight - Tuggspeedman

1 702 dessins et "dix bons jours de travail, peut-être même deux semaines" ont été nécessaires à la réalisation de ce clip. Le résultat est saisissant, et Pierre nous a assuré que "d'autres trucs très cool de Onelight arrivent". Hâte.

"... en 99 secondes" (Deeper Than Rap)

Un rappeur passé au crible en 99 secondes ? Voici l'œuvre de Nicolas Pellion et Pierre Thyss. "Ça fait longtemps que je bosse avec lui. J'ai commencé par faire des dessins pour son blog il y a environ cinq ans, et là ça fait deux ans qu'on bosse sur ces petites vidéos", retrace Pierre. "On fait ça pour la chaîne Deeper Than Rap. Ils ont une émission qui discute de rap avec plusieurs animateurs, dont Mehdi de l'ABCDR du son".

Pour plus de vidéos, rendez-vous sur leur chaîne Dailymotion, où est publiée cette série de vidéos. Les vies de Drake, Future, French Montana, Outkast, Gucci Mane, Booba, Kanye West, Snoop Dogg, Notorious B.I.G. et beaucoup d'autres ont ainsi été décortiquées par nos deux experts en herbe.

Les Plantes Froides (Vice)

"C'est une BD que je publie plus ou moins régulièrement sur le site de Vice", explique Pierre. "Je ne peux pas trop en parler en détails, mais je vais continuer l'aventure avec eux à partir de la rentrée, pour un boulot d'illustration et d'animation très cool". Tous les chapitres de cette BD sont à retrouver sur leur site.

King Knut - A Lil' Soul

Bling-bling et rococo pour ce clip très onirique et décalé. La musique est signée King Knut.