Avis aux diggers, l'institution allemande de la musique électronique, le label et disquaire Kompakt, installe ses plus beaux bacs à vinyles au Point Ephémère de Paris. Converti en pop up store le temps d'un week-end "Soundculture of Cologne", le lieu accueillera les chineurs avisés du 10 au 11 septembre.

Le Point Ephémère deviendra un "vinyl shop" pendant 48 heures

Après Berlin, Genève, Amsterdam et Barcelone, au tour de Paris d'accueillir la boutique Kompakt. L'originale, basée à Cologne, fut le modeste berceau du label qui, depuis, a bien grandi et compte parmi ses rangs des artistes tels que Gui Boratto, Marcel Dettman, The Field mais aussi Pachanga Boys.

   A lire également
Pour soutenir les artistes, achetez des vinyles

Celle du Point Ephemère est une version miniature de la boutique "où l'on peut trouver de tout", selon Tobias Thomas, producteur allemand qui a fait les débuts du label. Mais elle se concentre davantage sur les labels associés à Kompakt et ceux qu'il distribue comme Dial, Hippie Dance, Ostgut Ton (Berghain) ou encore Life & Death. De vieux enregistrements tout droit sortis de leur réserve, quelques raretés et des nouveautés du label se cachent aussi dans les bacs.

En écoute, un extrait de COW / Chill Out, World!, prochain album du duo Electronica The Orb à paraître chez Kompakt en octobre 2016.

"On emballe simplement nos étagères artisanales, quelques meubles du magasin, une cabine de DJ et tous les vinyles dans un petit fourgon. On part, on débarque sur le lieu et on ouvre notre magasin", décrit le membre de Kompakt. Le concept a été lancé en 2013 à l'occasion des 20 ans du label allemand (en réalité 18 mais les organisateurs prennent la création de la maison de disques Delirium en 1993 comme repère). "Petit à petit, il a développé sa propre énergie et son propre esprit donc nous avons décidé de continuer en faisant de lui un projet permanent à travers le monde", explique-t-il.

Un mini-documentaire retrace l'aventure Kompakt en musique

En plus de la boutique, l'événement, co-organisé par le Goethe Institut qui promeut la culture allemande dans le monde, à l'occasion du projet "La jeune scène artistique en Rhénanie", prévoit aussi des après-midi DJ sets et une soirée Kompakt le samedi. 

Au programme, trois représentants du label dont Tobias Thomas, Coma en live, mais aussi le local Sébastien Bouchet. Ce dernier a récemment publié l'EP Coyote Cry sur You and your Hippie Friends, tout nouveau label issu de Hippie Dance.

Sebastien Bouchet - Coyote Cry

   A lire également
10 classiques de kompak selectionnés par Agoria

Présenté par l'Institut Goethe, le projet vidéo "Ornament and Obsession" sera projeté sur place. Ce programme artistique et visuel dévoile "les travaux de 12 jeunes artistes rhénans sur le concept de la répétition dans nos vies"

Evénement culturel interdisciplinaire, le week-end s'annonce être une plateforme de discussion et de rencontre autour de la culture vinyle et électronique. Une chose essentiel pour le DJ allemand qui estime que "sans les boutiques de labels – et les clubs – l'histoire de la musique électronique mondiale aurait été bien triste et désertique. Tout réside dans les endroits où les gens peuvent se retrouver ensemble. Avec le Pop Up Store, les gens peuvent sentir, écouter et toucher les disques", chose de plus en plus inédite à l'ère du tout en ligne. 

   A lire également
Visite guidée à l'intérieur d'une fabrique de vinyles

Avec les nombreuses fermetures de boutiques à travers le monde durant ces dix dernières années, l'enjeu culturel autour de ces lieux d'échanges est d'autant plus important. Toujours selon Tobias Thomas, ces endroits qui participent à la culture et la vie sociale de leur zone "doivent garder ce patrimoine vivant".

L'évément Facebook du Pop Up Store et de la soirée