Ce n'est que le 4 août, à quelques jours de l'évènement, que les organisateurs ont appris la décision préfectorale, en réaction au terrible attentat de Nice : la licence leur permettant d'organiser la version bretonne de Lost In A Moment sur l'île du Guesclin, ancienne propriété de Léo Ferré, leur a été retirée.

Après des négociations visiblement peu fructueuses, c'est finalement sur une seule date – au lieu des deux prévues – que Dixon, Âme et leur guest Na'Sayah pourront faire danser les clubbeurs de Bretagne et d'ailleurs. La ville leur a offert une seule option de repli, une banale plaine boisée, qui fait évidemment pâle figure comparée au lieu d'origine.

C'est uniquement le dimanche qu'aura lieu l'évènement, toujours avec le même line-up, mais avec un arrière-goût amer en bouche. Les possesseurs de billet pour la soirée du lundi pourront accéder à l'évènement du dimanche, et les personnes le désirant pourront être remboursées.

Pas une première malheureusement pour les organisateurs de Lost In A Moment, qui, l'an dernier, avaient dû déménager à la dernière minute leur soirée programmée à Amsterdam.

Pour l'instant, les organisateurs ont préféré ne pas commenter, à l'exception d'une publication Facebook.