Les années 90 n'ont pas le monopole de la nostalgie. Dans Stranger Things, la dernière série événement horrifique et fantastique de Netflix qui se binge avec avidité, on ne compte plus les références à la pop culture des 80's. L'intrigue de la série se déroule à Hawkins, une petite ville de l'Indiana en 1983. Alors que Will, un garçon de 11 ans, disparaît dans des circonstances étranges, sa bande de copains se met en tête de le retrouver. S'en suit une série d'événements paranormaux ponctués de rencontres étranges, le tout dans une atmosphère proche de Silent Hill.

Depuis sa sortie le 15 juillet, la hype ne cesse de grimper autour de la mini-série réalisée par les frères Duffer. En cause, le jeune et talentueux casting, les clins d'œil cinématographiques à des films phares de l'époque tels qu'Alien, Les Goonies ou E.T., mais surtout la bande originale du film, véritable voyage spatio-temporel. Face à ce succès, la chaîne a diffusé la très attendue playlist de la B.O. sur Spotify le 19 juillet via la page Facebook officielle de Stranger Things :


Qui dit années 80 dit forcément rock, pop et plaisirs sonores inavouables. Ainsi le célèbre morceau des Clash "Should I Stay or Should I Go" trône à côté du classique et cheesy "Africa" de Toto ou encore deux titres du groupe Jefferson Airplane. Quelques classiques new wave et sonorités électroniques viennent compléter l'ambiance flippante de la réalisation. Comme "Sunglasses at Night" du Canadien Corey Hart, ou les mythiques Joy Division et New Order. Mention spéciale au titre "Elegia" de ce dernier, sublimant un moment fort de la série qu'on vous laissera, bien sûr, découvrir par vous même : 

D'autres titres, qui n'apparaissent pas dans la playlist publiée par Netflix, confirment le caractère rétro et définitivement électronique de la musique, omniprésente, de la série. S'ajoutent ainsi Moby et le musicien d'électronique expérimentale Vangelis avec son titre planant "Fields of Coral".

   A lire également
30 Go d'archives de l'underground des années 80 gratos

Derrière cette B.O. éclectique se trouvent deux membres du quatuor d'électro expérimentale S U R V I V E, originaire d'Austin (Texas) comme expliqué dans Télérama. Ce sont les frères réalisateurs, sensibles au travail du compositeur John Carpenter, qui ont débauché les musiciens Kyle Dixon et Michael Stein. Ces derniers auraient concocté "plus de 13 heures de son" pour le show télévisé, et notamment l'intro minimaliste puissante et vibrante aux synthés hypnotiques :

RR7349, le prochain LP du groupe, est prévu pour le 30 septembre. Un premier extrait, à écouter ici, semble d'ailleurs tout droit sorti de Stranger Things. En attendant, voici leur dernier album sorti il y a déjà trois ans mais qui correspond tout autant à l'univers de la série.