Photo en Une : ©Narkissos Photo


©Thém Blk Pictures

Du 12 au 16 août, vous serez peut-être sur une plage corse, à apprécier un cocktail frais sur une plage de galets. D'autres seront peut-être en festival, face aux plus grosses machines de l'industrie électro. Mais les véritables amoureux de la fête et du son – ceux pour qui confort et popularité ne signifient rien – seront au traditionnel Teknival du 15 août. 

Moins célèbre que son cousin du 1er mai, ce Teknival est pourtant presque aussi vieux que lui. Démarré en 1996, il squatte le sud de la France depuis vingt ans. Sa particularité ? Le Teknival du 15 août n'a pas faibli. Contrairement à celui du 1er mai, il ne s'est que très rarement déroulé en collaboration avec autorités. Le Teknival du Sud est d'ailleurs bien connu par les teuffeurs pour être l'événement revendicatif par excellence. 

   À lire également :
Le prochain Teknival sera illégal, politique et responsable

Qu'il se nomme "Occitek" ou "Fuck Sarkoval", le Teknival du 15 août a toujours su rassembler le meilleur de la teuf. Sudiste, respectueux et engagé, le public réuni par cet événement offre souvent une image radieuse du mouvement free party.

Il est donc de retour cette année, du 12 au 16 août. Une grosse trentaine de soundsystems ont déjà annoncé leur participation, quelque part en Occitanie. Une information volontairement floue – l'Occitanie désigne un territoire de 200 000 kilomètres carrés, comprenant Montpellier, Nîmes, Avignon et Bayonne – mais des infos devraient être données sur les réseaux habituels.

À noter qu'un appel à "tous les soundsystems européens" est également lancé. "Nous avons besoin de votre aide pour défendre la tekno en France, faites leur voir la vraie force de l'Europe : liberté, solidarité, partage et non le business et la répression", indique ainsi le communiqué.


©Narkissos Photo

Concernant la liste des soundsystems présents, on vous la partage dans son intégralité : Sub Nova Tek - FFTK - 6temD - LPH - Jackysek - Extatik - Anonyme09 - ELektropush Gand (IT) - BTP - TNT - Haztek - Artkaid - Sismik - Dominotek - Fmr - Benlatek - BFT 6TEM - TeknoKombat sound system (ES) - Baba Punk MOnsters - Promeñit - ASM - R1-T - XC6FF - Tekno.Trafic - ViralTek - EspritLibres - Elektropush (IT) - Inkorigible - Turbulence - Mascagne132 - T.S.T - Free.Electron - Arenui - Rectiligne - Monolith Crew - Konfusion - Skf - FarfaD - Mongol tribe - 158 - Hache du son - frek6tem.

   À lire également :
À voir : Ce mini-docu revient sans détour sur le Teknival 2015

Parmi les éternelles – et utiles – revendications du Teknival du 15 août, on retrouve "l'abrogation de la Loi Mariani" et "l'arrêt immédiat des procédures abusives envers les sons et les participants". Le communiqué demande également au gouvernement plus de "soutien pour les actions de réduction des risques" qui déplaisent souvent aux autorités, accusées de rendre la prise de drogues anodine.

Selon les organisateurs, il n'y aura pas de stand commercial sur le site. Bien qu'on ait du mal à croire que les vendeurs de kebabs à la sauvette ratent cette occasion de remplir leurs caisses, on vous conseille donc de partir chargés à la conquête du son. Plusieurs packs d'eau et une petite épicerie dans le coffre de votre voiture, histoire d'être sûrs de tenir la fête. Un seul mot d'ordre cette année : l'autogestion. "Tout le monde devra participer au nettoyage, aux bonnes relations avec les riverains ou les bleus (...) pour montrer les vraies valeurs de la fête libre", indiquent encore les organisateurs. On se donne donc rendez-vous là-bas, en Occitanie.