Cocorico ! La créatrice du label POLAAR et productrice de bass music Flore devient la première femme française à recevoir la certification Ableton. Réseau de formateurs pour DJ's et producteurs en herbe, la marque décerne ce titre sur concours. 

Flore connaissait la nouvelle depuis la fin du mois de juin, mais, tant que sa fiche personnelle, preuve de son titre, n'était pas officiellement mise en ligne sur le site de la marque, elle était tenue au secret. Aujourd'hui c'est chose faite, pour le plus grand bonheur de la productrice, à qui l'envie de le crier sur tous les toits la "démangeait"


"Bien geek", selon ses mots, la frenchie pensait depuis quelques années à passer ce concours prestigieux. Flore s'était une première fois renseignée il y a quatre ans au sujet du concours mais à l'époque, pas de session en vue. Depuis, elle a multiplié les formations et accompagnements envers des artistes et groupes et ce, à "90% sur le logiciel Ableton Live". Alors, quand l'appel au concours fut lancé le mois dernier, elle a fini par sauter le pas. 

A lire également
Les 5 conseils de Society Of Silence pour débuter sur Ableton Live

Entre le lancement du programme de certification en 2008 et aujourd'hui, plus de 220 participants ont reçu le précieux sésame, dont 20 français, notamment Ben Vedren. Mais seulement sept femmes, Flore comprise. "Cet écart s'explique par le fait que la relation entre les femmes et la technologie n'est pas forcément évidente pour tous. Une raison identique à celle de la sous représentation des femmes dans le milieu électro", estime-t-elle. 

Voici un mix concocté par Flore pour Trax, qu'elle a commenté ici.

Mais la dimension que prend son nouveau titre, du fait de son genre, n'a pas tout de suite sauté aux yeux de la productrice. "J'ai tellement l'habitude d'être entourée de mecs que je ne n'y ai même pas pensé", explique-t-elle. C'est lorsque Ableton lui a annoncé la nouvelle, en insistant sur le fait qu'ils étaient heureux d'avoir une femme en plus dans leur "famille de ninjas", que Flore a compris : "C'était aussi important pour moi".

En débutant la musique en 1998, "à l'époque de l'internet en 56ko", Flore a appris "toute seule""sur le tas". Un côté "autodidacte", qu'elle n'a toujours pas mis au placard : "Presque tout ce que je connais en musique je l'ai appris moi même", soutient la DJ lyonnaiseAinsi, postuler au concours Ableton était une façon pour elle de se situer et se mesurer à d'autres professionnels.

En écoute pour fêter ça, trois autres mixes made in Flore :

Fière de ce titre, Flore espère motiver "d'autres femmes ou d'autres gens en général" à se lancer. D'avantage de filles dans le milieu c'est évidemment synonyme de plus de modèles féminins et donc de représentation du genre. Cette certification désormais en poche, la Lyonnaise veut poursuivre ses accompagnements d'artistes, pas seulement musicaux, mais aussi dans les domaines de la régie et de la danse. Et ce n'est que le début !