TROUVER LE MAGAZINE

S'ABONNER


   À lire également
Guerre de pouvoirs : cet été Trax plonge dans l'ombre de l'île Blanche


1/ VA - VERSATILE 20 YEARS

Label : Versatile
Release date : 27/05/16

20 ans, c’est jeune, mais 20 ans dans la musique, c’est beaucoup ! Monté par Gilbert Cohen, DJ Gilb’R pour les initiés, Versatile s’est construit un beau catalogue au fil des années et n’a jamais suivi les tendances. Si le label a fait ses débuts durant les belles heures de la French Touch, il n’a pas pour autant versé dans la house filtrée de mauvaise qualité et dans la minimale de mauvais goût au début des années 2000. Au contraire, Versatile a accompagné ces mouvements, sans les imiter, et a éduqué énormément de mélomanes au fil des années avec ses talents de défricheur. Au hasard, Pepe Bradock, I:Cube, Ark, Joakim, Society Of Silence, Zombie Zombie et bien d’autres ont fait les grandes heures du label. Ils étaient parfois inconnus, parfois non. Volontairement, cette compilation ne met pas en avant les morceaux dorénavant classiques tels que "Disco Cubizm" ou "Sunshine People". Cette compilation est la rétrospective d’un label qui a su bien vieillir et ne jamais se compromettre. 

Cyprien Barthez

versatile

2/ Plaid – The Digging Remedy

Label : Warp
Release date : 10/06/16


Les dissidents de Black Dog ont toujours incarné une sorte de filiation polie à la radicalité d'Autechre ou d'AFX. Et si cette réserve les rend peut-être moins "excitants", ils n'en demeurent pas moins d'importants architectes de notre musique : voilà vingt-cinq ans qu'ils coordonnent une sorte d'orchestre imaginaire composé d'Erik Satie, Kraftwerk, Juan Atkins et Chico Buarque, un univers singulier reconnaissable entre tous et sans ruptures, une des rares véritables œuvres de l’electronica. Pour ce quinzième LP, le duo à fait appel à un musicien pour interpréter les parties cordes et instruments à vent, mais hormis trois tracks, l'esthétique générale reste électronique. Si "Melifer" et "Held" proposent la meilleure synthèse acoustique/électronique, les arpèges de guitare et de synthé se confondant, "Yu Mountain" ou "Clock" emportent l'adhésion, car enfin, Plaid prolonge les courageuses saillies de Greedy Baby dans des versions contemporaines et pertinentes, introduisant le danger dans leur univers si rassurant.

Christian Bernard-Cedervall

Plaid

3/ Cassius – Ibifornia

Label : Ed Banger
Release date : 24/06/16

Rares, les albums de Cassius ont toujours été marqués par le sceau de l'originalité et une production imparable. À ce titre, Au Rêve, sorti en 2002, a clairement atteint le statut de disque culte. La marque des grands, des très grands ! Il faut dire que Philippe Zdar et Hubert "Boombass" ont un sacré background depuis l'époque MC Solaar et l'explosion de la French Touch… Ultra respectés dans le milieu et très demandés, le duo est toujours occupé à mixer ou produire d'autres artistes. Il lui aura donc fallu dix ans avant de livrer la suite de 15 Again. Cette fois-ci, l'auditeur est invité à voyager en Ibifornie, un territoire onirique. Vos guides seront Ryan Tedder, Mike D (Beastie Boys), Pharell Williams, Jaw (dOP), John Gourley de Portugal et Cat Power… Oui, vous pouvez saliver, Ibifornia est un mélange contre-nature, peut-être, mais aussi et surtout un album totalement réussi, inclassable et intemporel. Il fait chaud, c'est l'été, c'est cooooool.

Arnaud Wyart
cassius - Ibifornia

4/ VA – Club Hexagon Vol.1 

Label : [re]sources
Release date : 17/06/16

Soyons transparents : le label [re]sources a été cofondé Antoine Buffard, patron de Trax Magazine, il y a un peu plus de deux ans. Mais loin d’être un vulgaire piston, la présence parmi les albums du mois de cette compilation est amplement méritée. Avec pour piliers le grime, la ghetto music et la club music à la Night Slugs, [re]sources a su construire un catalogue solide, cohérent et ambitieux. Hormis le Sound Pellegrino de Teki Latex, une telle proposition fait exception dans le paysage électronique français. Et c’est tout l’intérêt de ce premier volume intitulé Club Hexagon, concentrant la garde rapprochée du label, 100 % française. Sur le front ici, le jeune Lyonnais Chaams, Dehousy, le responsable du label Tommy Kid avec son excellent track "Shanghai" à écouter au volume max, ainsi que des potos d’ici et d’ailleurs (She’s Drunk, Nunu, Moke ou John Vitesse avec la prometteuse "Oklou"). Huit tueries dancefloor réunies par l’amour des beats épais à la TNGHT et une certaine idée de la musique du futur. Pour une fois que la France en est, ne boudons pas notre plaisir. 

Jean-Paul Deniaud

resources

5/ Kern Vol.3 - mixed by Objekt

Label : Tresor
Release date : 08/07/16

Objekt n’est pas seulement un producteur appliqué et talentueux, il est aussi un DJ perfectionniste et audacieux. Il aura fallu six mois pour façonner ce troisième volume de Kern qui sort sur Trésor. En trente-six morceaux et soixante-quinze minutes, Objekt dessine subtilement un univers fascinant. Son univers : celui où les raretés côtoient les exclusivités, celui où toutes les transitions sont possibles, celui où la danse n’est pas seulement intense mais aussi tendre, celui enfin où les productrices femmes ont le droit à la parole. L’oscillation entre house, techno et électro semble être un prétexte jouissif pour l’exploration d’un son d’une richesse infinie. Et tout en étant minutieux, le résultat conserve cette sorte d’énergie éphémère typique de la pratique du mix. 

Noëmie Vermoesen

Kern Vol.3 mixed by Objekt

6/ S'Express – Enjoy This Trip

Label : Needle Boss
Release date : 27/05/16

À la fin des années 80, le DJ Mark Moore monte S'Express avec Pascal Gabriel. En pleine période acid house, le groupe anglais rencontre un énorme succès avec des titres comme "Theme From S'Express" qui vont squatter les charts UK. Référence citée par de nombreux producteurs, et bien au-delà de la house music, le projet S'Express revient avec des versions remixées ou reprises par des artistes bercés au son du groupe. De Chris & Cosey à Horse Meat Disco, en passant par Tom Furse (The Horrors) ou Ray Mang, Enjoy This Trip est l'occasion rêvée de (re)plonger dans la pure house anglaise. 

Arnaud Wyart

S'Express – Enjoy This Trip

7/ DJ Shadow – The Mountain Will Fall

Label : Mass Appeal
Release date : 24/06/16

Pour son cinquième album, DJ Shadow voulait quitter son image de "mec à samples" et montrer ses nouvelles influences. Le génie californien de la MPC, qui a permis de faire découvrir tant d'artistes méconnus (David Axelrod, par exemple), préfère désormais utiliser des outils numériques, à commencer par Ableton Live : "Pour moi, c’est un nouvel instrument et une nouvelle manière de faire de la musique". Mais que les fans se rassurent, Josh Davis n'a pas viré EDM. Résolument jazz dans l'âme, The Montain Will Fall reste dans le périmètre dominé par Shadow, à savoir le hip-hop instrumental, version 5 étoiles. En bonus, quelques featuring (Run the Jewels, Niels Frahm, etc) viennent agrémenter ce que l'on peut aisément qualifier de putain d'album. On en redemande.

Arnaud Wyart

DJ Shadow – The Mountain Will Fall

8/ Colder - The Rain / Goodbye

Label : Bataille
Release date : 24/06/16

L’an passé, Marc Nguyen-Tan délivrait Many Colours, album en forme de retour à la lumière puisqu’il rompait un silence de dix ans depuis la fin du label Output (excepté le projet Save !). Très prolifique donc, le producteur/artiste visuel signe deux albums quelques mois après. Deux œuvres en miroir, l’une climatique et l’autre plus dynamique, reflétant les facettes d’un musicien discret, un des secrets les mieux gardés de la scène électro-hybride avec sa french wave insidieuse. Moins denses et plus bruts que les albums précédents, les deux opus développent, sans tour de force toutefois, l’identité minimale captivante d’un musicien synthétisant, comme a su le faire Joakim en son temps, des lubies post-punk, dub ou ambient qui retrouvent sous sa patte toute leur vitalité.

Hervé Lucien

9/ Sinner DC - MEG/CDG

Label : Mental Groove
Release date


Spécialistes d’une électro-pop climatique, le trio suisse s’est fait remarquer sur la scène internationale pour son approche viscéralement arty. Logique que le musée d’ethnographie de Genève (MEG) lui propose d’ouvrir une série reposant sur ses archives sonores. Sans qu’on ne parvienne parfois à en déceler la trace des musiques traditionnelles de Roumanie, du Niger et du sud des USA (des années 30 aux années 50) constituent le socle de ces cinq longues plages instrumentales hypnotiques, comme Sinner DC sait les distiller (avec force effets delay) depuis l’album Mount Age qui les a révélés en 2006. Le psychédélisme comme trait d’union entre les générations ? Peter Kember des Spacemen 3 réalisera d’ailleurs le prochain album de Sinner DC, Maps.

Hervé Lucien

10/ Mala – Mirrors 

Label : Brownswood Recordings
Release date : 24/06/16

Quatre ans après avoir répondu à l’invitation de Gilles Peterson à collaborer avec des musiciens cubains, Mala revient sur Brownswood Recordings avec son second album Mirrors qui nous plonge cette fois au Pérou. S’il a écrit l’histoire du dubstep à coup d’EP impeccables et de dubplates légendaires, le Londonien est moins habitué au long format. Cette deuxième tentative est plus cohérente, l’ensemble est plus fluide et le résultat plus énergique… Un véritable défi au regard d’un univers musical complexe et un matériau sonore disparate. Mala s’impose ici moins comme producteur que comme véritable musicien : il ne façonne plus seulement le son, il semble l’intégrer. L’effort reste moins convaincant que ses contributions clubs mais certains morceaux de Mirrors ("Kotos", "Inga Gani" ou encore "Zapateo") sont de rares et précieux petits ovnis.

Noëmie Vermoesen

mirrors mala

TROUVER LE MAGAZINE

S'ABONNER