Du 8 au 9 juillet prochain, les festivaliers pourront de nouveau soulever la poussière du Parc Arthur Rimbaud, à Bagnols-sur-Cèze, où se réinstallent les scènes du festival Electrobotik Invasion. Scènes toujours bien nommées d'ailleurs, puisque c'est une véritable invasion de droïds qui attend le Gard : R2-D2 pour la techno, T-800 pour le hardcore, WALL-E pour la trance et C3-PO pour la bass music. Sur chacune, les têtes d’affiche s’enchaînent et la nuit du 9 juillet promet d’être agitée.

Côté techno, le festival s’offre cette année de grosses pointures de la scène internationale tels que Anja Schneider, Derrick May, Ellen Alien, Maceo Plex, Paul Ritch, Paco Osuna et Rebekah mais aussi Rhadoo, représentant incontournable de la micro roumaine qui soulève les passions dans le public français. À leurs côtés, on retrouve quelques noms moins connus mais tout aussi prometteurs tels que Datametrik et Kaarmâ ou encore l’Argentin Shall Ocin.

Niveau hardcore, les organisateurs marseillais n’y sont pas non plus allés de main morte et les back to back s’enchaînent sur le flyer. Parmi eux, deux chocs de titans : Art of Fighters qui jouera avec Tha Playah et Darktek avec Mat Weasel Busters.

Electrobotik invasion

La scène trance n'est évidemment pas en reste et c'est un véritable défilé de talents internationaux qui s'annonce. Parmi eux, les Israéliens BLiSS, Ace Ventura, Azax Syndrom et Astrix, l'Italien Gonzi, les Français Moontrackers ou encore le duo du label Hadra Kokmok et OddWave qui joueront à quatre mains.

Côté bass music, on salue la présence du groupe de hip-hop expérimental The CunninLynguist qui s'invite aux côtés d'artistes de la scène française tels que Clozee ou Habstrakt

Une huitième édition haute en couleur donc, mais toujours très représentative de l'identité du festival. L'event ouvrira ses portes dès le 8 juillet avec une journée OFF gratuite. Et pour parfaire votre envolée musicale le festival hébergera comme à son habitude un bras mécanique de parc d'attractions...