Photo en Une : Pierrot Photo


Météo : ça peut difficilement être pire

“Comme vous pouvez l'imaginer, on n'a aucun souci au Bourget avec la pluie”, annonce d'entrée de jeu Tejjy Gauthier, directeur de la communication de Surprize, l'agence derrière le festival Weather. “On a deux hangars gigantesques et couverts qui peuvent accueillir jusqu'à 20 000 personnes. Les scènes extérieures sont quasiment toutes protégées, celles du Camion Bazar et de l'OFNI sont couvertes.”

“Pour tout ce qui est autour du festival, les pluies diluviennes – entre 15 et 17 mm qui tombent par heure – sont déjà passées. La météo annonce seulement quelques averses, entre 0 et 3 mm de précipitations par heure, ce qui est vraiment dérisoire. Enfin, il ne fait pas froid la journée. On est sur du 17-18°. Certes, ce ne sont pas non plus des chaleurs estivales, mais sur un tarmac, c'est peut-être mieux qu'il ne fasse pas 35° !”

We Love Green
We Love Green, au bois de Vincennes. (©Ninon Hitta & Marion Le Goanvec)

Même son de cloche du côté de Clément Meyer, de la programmation de We Love Green : “Concernant la météo capricieuse, on est optimisés au vu des dernières prévisions. La météo annonce la fin des pluies pour jeudi ! Et le soleil semble être prêt à pointer son nez à partir de samedi.”

“On ne te cache pas que le niveau de pluie historique a sérieusement compliqué le montage, et on a dû retravailler à certains endroits la topographie du festival, mais cela ne devrait en rien gâcher le plaisir des festivaliers”, poursuit-il.

La grève des transports prise au sérieux

“On travaille d'arrache-pied depuis un bout de temps au cas par cas, et on est en relation directe avec Air France pour essayer de trouver des solutions”, assure Tejjy. “Déjà, les plus grosses têtes d'affiche – Richie Hawtin, Nina Kraviz, Loco Dice – ont leur jet privé. Si jamais on rencontre des soucis avec les contrôleurs aériens, on les fera atterrir sur un aéroport privé.”

“Ensuite, la majorité de nos artistes sont parisiens. Anetha, Antigone, Apollonia, Djebali sont par exemple déjà sur place. D'autres viennent d'Angleterre et pourront prendre l'Eurostar qui n'est pas en grève. Il existe toujours des solutions”, explique encore le n°1 de la communication du festival.

Weather (Jacob Khrist)
Le tarmac du Bourget, où se déroule le Weather. (©Jacob Khrist)

Si quelques zones d'ombre persistent, les équipes de Surprize sont sur le coup : “Notre plus gros souci à l'heure actuelle se situe au niveau des artistes venant d'Allemagne. Et quand bien même, vu que les grèves se cantonnent à la France, il est possible de prévoir des escales. Prenons une personne de Francfort : on peut la faire passer par la Belgique, en Thalys par exemple”, imagine Tejjy. Avant de conclure : “On fait vraiment le maximum pour qu'ils soient tous là !”

“À date, nous n'avons été informés d'aucun problème ou annulation qui pourrait impacter la venue de nos artistes”, fait entendre Clément Meyer du We Love Green. “Nous sommes en contact permanent avec les tour managers et tous se montrent rassurants sur le sujet.” “Selon le transport prévu pour nos artistes, nous avons déjà réfléchi à des itinéraires bis (bus de remplacement, trains plutôt qu'avions, aéroports alternatifs etc.). Nous sommes parés à répondre à toute éventualité”, conclut-il.

Dernière bonne nouvelle pour les festivals : mercredi 1er juin, le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA) a annoncé dans un communiqué qu'il levait son préavis de grève pour la période du 3 au 5 juin.