Photo en Une : © Julien Larignon


Quand une partie de la team OFF et de Fée Croquer fusionnent, ça donne ORDER. Une bande de potes qui, depuis un an, pense à travailler ensemble. "J'ai rencontré Pierre-Alexis l'année dernière. À l'époque, il s'occupait de la DRØM. On voulait organiser un festival ensemble mais finalement il a eu les soirées OFF et on a oublié le projet tout en continuant de se voir jusqu'au jour où il a arrêté de bosser avec OFF. À ce moment-là, je voulais faire quelque chose en plus des soirées Fée Croquer donc on a lancé ORDER", se remémore Alexandre Buton, directeur général de ORDER et l'un des responsables du collectif Fée Croquer. Ainsi, dimanche 15 mai dernier, installé à Bobigny, le Village Techno a ramené plus de 1 000 personnes de midi à minuit. Et même si les organisateurs ont dû changer le lieu de l'évènement trois jours avant, ils se disent "satisfaits" de cette première manifestation.

Dans le sillon des soirées caritatives de Fée Croquer, qui récoltent des denrées non-périssables pour les sans-domiciles fixes, le collectif ORDER récolte les fonds de leurs soirées dans le but de lancer des journées culturelles autour de la techno auprès des personnes atteintes de handicap moteur et mental. "Nous comptons ramener du son avec des artistes parisiens plus connus et initier un public qui ne peut pas forcément toujours se rendre à nos évènements principaux", explique Alexandre Buton. Une noble cause qui devrait voir le jour en partenariat avec une filiale du groupe SOS

order

Des lieux atypiques

Trouver un lieu original hors clubs et salles de concerts n'est pas toujours facile ! C'est pourtant ce challenge auquel la team ORDER est attachée. Alexandre explique, "Pierre-Alexis a pas mal de lieux en stocks qu'il a cherché pendant un an. Mais nous souhaitons aussi investir des lieux vraiment improbables dans lesquels on n'écoute pas de musique à la base : des terrains de futsal, des hangars de paintball et d'autres délires insolites dans le genre".

Une initiative louable pouvant faire face à quelques difficultés : "Lorsque nous présentons notre projet aux propriétaires des lieux, nous parlons d'un pot associatif avec du son autour de musiques actuelles. Mais il arrive que les gens soient réceptifs et nous pouvons vraiment parler de techno avec eux", se réjouit le directeur général. Avec toujours la même idée en tête de "créer un véritable Village Techno autour du lieu investi".

Techno, mais pas que ...

La ligne artistique étant axée sur une techno industrielle noise, ORDER proposait une seule scène pour leur première. Mais cette caractéristique évolue pour la deuxième édition qui aura lieu samedi 28 mai. Place à la house, avec la venue de trois collectifs INSOMNIA rec., Neighbor Hood et Distrikt Paris sur une deuxième scène intérieur. Un open-air accueillera tout de même une scène techno avec trois artistes étrangers qui viennent jouer en France pour la première fois. Mais ORDER ne se cantonne pas qu'à la musique : "L'objectif étant qu'il y ait un maximum de stands autour des deux scènes, nous amenons un stand de chamboule-tout, de tatouages ou encore du graf' en live", détaille Alexandre.

order1
Après quelques heures de doute, la première ORDER a finalement eu lieu à Bobigny le 15 mai dernier.

Le néerlandais Matt Tdk, les italiens RVDE et Danilo Incorvaia se joindront aux français Subjected et I Hate Models sur le stage techno. Isaac, directeur artistique revient sur cette programmation : "ce sont des artistes dont on a l'exclusivité. Les autres promoteurs ne les ramènent par peur de ne pas remplir. L'objectif avec un line-up comme celui-ci est justement de proposer une nouveauté au public pouvant être lassé par les mêmes têtes d'affiches". Isaac souhaite donner une chance aux jeunes talents, qui, selon lui, "s'avèrent parfois supérieurs à ceux déjà présents dans le circuit. Un jeune qui est bon, ayant joué que deux ou trois fois avant, qui se retrouve face à 2 000 personnes, c'est un plaisir !".