Écrit par Maxence Grugier

Quoi : OX

Année : 2016

Où : Partout dans le monde


Installation scénographique pour DJ et musicien, composée de huit colonnes en métal, autour d’une structure symétrique, d'un module central équipé d'un écran LED, d’un desk et d’un champ de LED verticales, OX est une création sensible unique, dotée d’un algorithme qui analyse la musique jouée par les DJ’s dans son environnement. Projet entrepris par The Absolut Company Creation et produite par l’agence Tetro, OX est également une œuvre évolutive : « C'est vraiment l'identité du club qui m'a inspiré, explique Romain Tardy. Je voulais créer une structure qui combine animations visuelles et lumineuses, avec des mouvements physiques robotisés qui lui donnent un aspect chorégraphique, et qui puisse évoluer, de l’environnement festif aux galeries ». L’œuvre, dont Vitalic, Sven Väth, Solomun, Soul Clap ou encore Kartel ont pris les commandes, sera d’ailleurs présentée dans ce format à la Gaîté Lyrique à Paris.

Quoi : The Ark

Année : 2013

Où : Mexique

Installation éphémère exposée dans le jardin botanique d’Oaxaca au Mexique, The Ark est un dispositif lumineux usant du mapping sur des formes originales (en l’occurrence, des cactus), dévoilant un paysage organique, fantasmatique et onirique. La lumière joue ici le rôle de révélateur, dans un environnement naturel magnifié par l’interaction et le contraste des formes abstraites pures et de la lumière blanche. « Le rapport entre le support et mon travail sur la lumière était particulièrement intéressant, ici. Les cactus bougeant avec le vent, j’ai vraiment dû travailler sur la matérialité du lieu » déclare Romain Tardy à propos de cette œuvre. 

Quoi : MGNTRN

Année : 2014

Où : Mexique

MGNTRN (aka Magnotron) est une installation immersive monumentale adossée à une grande rouge, l'Estrella de Puebla, au Mexique. Mêlant mapping, laser en projection et LED, l’œuvre est inspirée du film du musicien Sun Ra, Space is The Place. Accompagnant la grande roue d’écrans, MGNTRN s’inspire également de la conquête spatiale, des jeux d’arcade et des films d'animation japonais. Pour son créateur, « Le gigantisme du dispositif imposait une grande souplesse dans la création de l’objet. L’ensemble se trouvant sur une grande place vide, comme une grande page blanche, où je devais écrire une narration autour de l’espace. D’espace vide à espace cosmique, il n’y a qu’un pas. D’où le lien à Sun Ra, et à son univers de science-fiction retro-futuriste »

 

Quoi : Boss Black Fashion Show

Année : 2012

Où : Chine

Réalisée en compagnie de Simon Geilfus et Martial Geoffre-Rouland à la programmation, Boss Black Fashion Show est une scénographie à base de LED sur structure en métal, commandée pour Hugo Boss par l’agence Villa Eugénie et présentée à Beijing en Chine en 2012. Romain Tardy raconte : « C’est un environnement scénographique entièrement inspiré par le contexte, ici un défilé de mode, sur lequel je voulais apporter un regard artistique différent. Ça n’est pas vraiment une œuvre, mais c’est une expérience et une démarche créative également intéressante.»

Quoi : O (Omicron)

Année : 2012

Où : Pologne

O (Omicron) est une installation audiovisuelle permanente présentée à la Halle Stulecia, ou Halle du Centenaire, construite par l’architecte pionnier du brutalisme Max Berg en 1913 à Wroclaw (Pologne) en 2012. Première pièce permanente de Romain Tardy, cette projection architecturale transcende de manière étonnante la structure massive en béton du bâtiment, la transformant en une œuvre SF rétrofuturiste à l’épreuve du temps. Romain Tardy : « J’ai été tenté d’aller contre cette architecture massive, mais je me suis rendu compte que le lieu était trop fort, et j’ai suivi l’ambiance en proposant une pièce qui accompagne la majesté de ce lieu aussi impressionnant qu’inquiétant, avec des animations rythmées, qui incarnent la force du bâtiment ».

 

Quoi : Pagan

Année : 2012

Où : France

Référence religieuse aux cultes pré-chrétiens, Pagan est une œuvre multimédias présentée au Musée Archéologique de Toulouse en 2012 (Musée des Antiques de Toulouse). Production du festival Jardins Synthétique, Pagan est aussi une réappropriation technologique et polymorphe des mythes anciens, par un artiste habité d’un univers symbolique fort, autour du visage dissimulé d’une petite idole antique. À ce propos, son auteur explique : « Une fois encore, c’est le contexte qui m’oriente ici. L’œuvre est inspirée par une petite tête d’idole en terre cuite que j’ai eu envie de m’approprier. Elle apparait presque cachée dans la projection en mapping que j’ai créée, à la fois présente et absente, cachée et pourtant gigantesque – dans le contexte de la projection. C’est un travail sur le mapping, qui permet de cacher mais aussi de révéler des choses ».

 

Quoi : FutureRuins

Année : 2015

Où : Suisse

Future Ruins est une installation in situ dédiée au site des jardins du Musée de l'Elysée de Lausanne. Intégrée dans l’environnement naturel, l’œuvre lumineuse, à la fois abstraite et sensible, révèle la part cachée de la nature grâce à la magie de la technologie audiovisuelle, jouant également sur l’architecture néoclassique du musée, en contrepoint d’une animation light, géométrique et rigoureuse. Romain Tardy : « plus j’avance et plus je m’autorise à faire des choses contemplatives. J’ai de plus en plus cette volonté, celle de laisser le temps aux gens. Le temps de s’imprégner du dispositif dans un autre rapport à l’espace et au temps».

 

Quoi : Pieces / Battleships

Année : 2012

Où : Partout

Intitulée « versatile installation », Pieces / Battleships est une autre collaboration entre l’artiste Romain Tardy et le musicien et collaborateur de longue date, Squeaky Lobster. Destinée à être jouée dans différents endroits, cette œuvre scénographique est « une installation performative, puisque je suis sur scène en duo avec mon collègue Squeaky Lobster. C’est aussi une installation modulable, et, à l’instar d’OX, une pièce hybride et synesthésique, que l’on peut admirer sous forme d’installation, et dans laquelle les gens peuvent rentrer et circuler. » (Romain Tardy)

 

Quoi : Jay Z x Barneys NYC

Année : 2013

Où : New York

Réalisée en compagnie de son collaborateur d’AntiVJ, Joanie Lemercier, Jay Z + Barneys + New York + Sagmeister & Walshest une œuvre réalisée à Noël pour une marque de luxe fondée par le musicien Jay Z dans le but de présenter sa ligne de vêtements et d’accessoires. Romain Tardy : « Joanie Lemercier faisait la direction artistique pour ces vitrines. L’évènement a donné lieu à la création de quatre œuvres simultanées. La mienne consistait en la création d’un film pour un dispositif à 360° immersif. C’était un projet très intéressant, même dans un contexte commercial, car cela avait valeur d’expérimentation entre image et technologie do-it-yourself. Les caméras 360° n’existant pas à l’époque, nous avons tourné dans les quartiers de l’enfance de Jay Z avec des outils bricolés, de bons souvenirs aussi. »

 

Quoi : Untitled x ALIAS x Murcof

Année : 2014

Où : Suisse

À l’issue d’une carte blanche du chorégraphe Guilherme Botelho, également fondateur de la compagnie de danse ALIAS, Untitled est une installation vidéo spécialement créée avec le musicien mexicain Murcof pour les 20 ans de la compagnie. À partir des archives de l’ensemble, Romain Tardy crée une narration sur l’histoire de la troupe, présentée au Théâtre forum de Meyrin, à Genève en 2014.« J’ai eu la chance de bénéficier de la mise à disposition de vingt ans d’histoire, explique l’artiste, il y avait des qualités d’image différentes, un rapport au grain, au temps, etc., très intéressant. Le travail sur la figure humaine m’a également passionné. C’est quelque chose vers lequel je tends de plus en plus actuellement »