Photo en une : © Anthony Ravera

Les soirées OFF sont connues pour leurs line-up pointus, composés d'artistes distillant une techno sombre et sourde dans des lieux underground, allant du squat d'artistes à l'entrepôt désaffecté. Pas très novateur, mais toujours efficace. Le crew remettra le couvert durant le week-end du 1er au 3 juillet et compte même prendre une nouvelle ampleur. 

"On se penche sur quatre lieux pour l'instant, il faut qu'on choisisse", nous confie Mélissa Mercader, l'un des quatre membres de OFF. Peu importe lequel sera élu, le dépaysement est garanti : "Personne ne les as encore exploité." L'équipe table en tout cas sur des "warehouse avec deux espaces, indoor et outdoor".

OFF #9 : © Oriane Cotton

Ce qu'on sait d'autre ? Entre deux mille et cinq mille personnes sont attendues. Et alors que les précédentes soirées OFF se focalisaient surtout sur le cadre et le line-up, cette fois le crew veut "vraiment rentrer dans une démarche artistique. L'artiste Léonard Condemine présentera son univers visuel, et il y aura du live-painting, des graffeurs, ainsi qu'une expo photo". Cette dernière présentera notamment des clichés que Jacob Khrist, ou encore Oriane Cotton, ont pris aux différentes OFF. 

La prog' ne sera pas négligée pour autant. On y retrouvera différents talents gravitant autour de la capitale : Parfait (des soirées Possession), Vakarm, et des DJs résidents de la BP comme Primitive ou Abajour. Sans oublier quelques internationaux : notamment l'anglais Joe Farr, ou encore les Berlinois Diagenetic Origin et Sawlin. 

OFF #11 : © Platin

Bien que les précédents soirées OFF aient connues différents problèmes, et données lieu à quelques critiques, celle-ci pourrait bien permettre au crew de redorer son blason. D'autant que l'équipe organisatrice a changé. "Trois personnes sont parties et le crew de Particules va nous aider sur cet événement", précise Mélissa. On y retourne ?