Les carottes ne sont peut-être pas encore tout à fait cuites. Beatport, qui devait faire l'objet d'une mise aux enchères ce mardi 3 mai par son propriétaire SFX Entertainment, vient d'être retiré de l'eau bouillante juste à temps. Dans un communiqué publié hier sur leur site, la firme a préféré au dernier moment l'option de la restructuration : fini, le service de streaming, l'application mobile, les news, la plateforme de streaming vidéo live, ou encore la section agenda.

A lire également : Qui veut racheter Beatport ?

Dorénavant, l'entreprise originaire de Denver compte se recentrer sur le téléchargement digital, l'activité qui l'avait fait connaître par le passé. En outre, la firme cherche à se rapprocher de son public traditionnel, les DJs, dont la communauté s'était peu à peu désengagée de la plateforme. Un amer constat dont Beatport ne se cache pas :

“Lorsque Beatport a été racheté il y a trois ans, l'un des objectifs a été de créer une vaste plate-forme numérique pour les DJs afin d'attirer les fans de musique électronique où qu'ils soient. [...] À travers ce processus cependant, nous avons appris qu'en faisant tous ces efforts pour diversifier notre offre, nous avions oublié d'apporter le meilleur service possible à notre clientèle la plus fidèle : les DJs”.

“Nous ne savons pas combien d'employés seront débauchés des suites de cette réorganisation”, écrit pour sa part Resident Advisor, qui a réussi à joindre Beatport.