Voici une playlist avec tous les morceaux décrits ci-dessous, dans l'ordre. Sinon vous pouvez les lire chacun leur tour via leur player respectif. 



Radiohead - Idioteque
  

An 2000. Jonny Greenwood décide d’utiliser son synthé modulaire Analogue Systems – bien avant le retour de l'analogique dans la techno actuelle – pour écrire une des patterns rythmiques les plus justes et représentatives de l’ambiance « nouveau millénaire » qui flotte à ce moment-là. Il y sample aussi une de ses idoles, Paul Lansky, et emprunte ce thème universellement connu à son morceau "Mild und Leise". La voix de Yorke fera le reste. Incontestablement le morceau le plus électronique et emblématique du virage pris par le groupe avec l’album KID A.

Radiohead - Where Bluebirds Fly

Issu de l’EP Com Lag, recueil de B-sides de l’album Hail To The Thief sorti exclusivement au Japon, où les disques sont bien plus chers et les fans bien plus fidèles. Le groupe utilisait une boucle des premières mesures en plongeant le public dans le noir pour introduire le reste du show lors de leur tournée de 2003/2004. Immersion en 30 secondes garantie.

Atoms for peace - Dropped

Side-Project le plus abouti de Thom Yorke à ce jour, Atoms For Peace rassemble Flea des Red Hot Chili Peppers, l’ingé son du groupe Nigel Godrich et quelques autres de ses amis sur un album que beaucoup on considéré comme au moins aussi valable qu’un disque de Radiohead. On souligne ici le travail d'orfèvre sur les synthés et la rythmique. 

Radiohead - The Gloaming  

Leçon d’utilisation du sampling et des boîtes à rythmes sur ce morceau issu de Hail to the Thief. Les voix noyées dans les reverbs et les imposantes lignes d’infra-basses sont liées dans une tension permanente par des jeux de percussions et d’effets. À écouter au casque pour apprécier pleinement la production et la spatialisation du son. Une véritable démonstration de mix de la part de Nigel Godrich.


Radiohead - Packt Like Sardines in a Crushd Tin Box

Ce morceau de 2001 ouvrant Amnesiac, le frère siamois de KID A, annonce très clairement la couleur. Presque tout à part la voix est électronique dans ce morceau. Les batteries sont jouées live par Phil Selway mais déclenchent des sons électroniques.  

Radiohead - Sit Down Stand Up

Seconde piste de Hail To The Thief, ce titre tout en progression s’envole jusqu’à un genre de post-Jungle apocalyptique sous DMT. Conseil : si vous êtes DJ et que vous clôturez une soirée, essayez de le faire avec ce titre, après un Source Direct par exemple. Thank me later. 

Radiohead - KID A  

Titre éponyme de l’album qu’on ne présente plus. Grosses envolées de sons synthétiques et de polyrythmies. Le traitement très particulier de la voix de Yorke fait écho au morceau suivant dans notre playlist. 

Radiohead - Fitter Happier

Interlude dépressive générée avec le Text To Speech de MacOs, Fitter Happier est un réquisitoire contre l’aliénation subie par les individus dans les sociétés occidentales. Les images très fortes qui se succèdent, scandées par une voix sans vie, font un écho sinistre à l’univers de Kraftwerk. L’angoisse collective à l’aube de l’an 2000, thématique chère au groupe, se ressent particulièrement dans ce morceau où l’électronique prédomine.  


Radiohead - Kinetic  

Encore une B-Side, tirée du second disque de l’édition collector d’Amnesiac. On y retrouve un travail impressionnant sur les delays qui installent la rythmique dans un mouvement perpétuel, soutenu par les boucles de voix et les mesures composées.

Thom Yorke - The Mother Lode

Quelque part entre Flying Lotus et le footwork de DJ Rashad, Yorke installe ce morceau assez particulier dans son dernier projet solo « Tomorrow’s Modern Boxes ».

Radiohead - Feral

Véritable écho à « The Gloaming », ce titre est le plus chargé en infra-basses de la discographie du groupe. La batterie s ‘inspire de phrases Afrobeat pour laisser de plus en plus de place à un sub monumental. Recommandé à tous les possesseurs de subwoofers.

Radiohead - Pulk/Pull Revolving Doors

Encore un titre où la voix se retrouve particulièrement teintée d’effets. Il s’inscrit dans la démarche du groupe de casser l’image et les rôles des membres d’un groupe de Rock standard. Beaucoup de sources difficilement identifiables ici, mais un équilibre qui rappelle encore le talent de Nigel Godrich pour mettre en avant les idées (même les plus particulières) du groupe.


Radiohead - 15 Step
 

Un des morceaux électroniques les plus Rock de Radiohead (et vice-versa), issu de In Rainbows. Mais la construction rythmique, l’emploi de séquences et de samplers en font un chef d’oeuvre de collaboration entre instruments modernes et machines. Cette version enregistrée en live pendant les sessions From the Basement prouve leur talent à ré-interpreter un morceau avec très peu d’éléments.

Atoms For Peace - Amok

Morceau de clôture du side project de Thom Yorke, avec de grands clins d’oeil aux techniques de mix Dub et Trip Hop. Le morceau est construit en miroir autour d’une descente de gamme qui en devient le point central. Une des plus belles réussites de Yorke en termes d’écriture. 

Thom Yorke - Cymbal Rush

Drums synthétiques et synthés triturés à la Whammy, suite d’accords au piano et gammes mineures. Si vous deviez garder un seul morceau représentant le style du chanteur dans ses disques solo, vous pourriez garder celui-ci. L’album The Eraser  est d’ailleurs considéré par de nombreux musiciens comme un chef d’oeuvre total.

Radiohead - Treefingers 

On conclut cette sélection par l’improbable et brillant morceau ambiant plongé au milieu de Kid A. Ce titre fait une révérence en moins de quatre minutes à un genre qui a tendance à en prendre bien plus pour s’exprimer. Là encore, on sent un vrai travail de complémentarité entre chaque instrument et chaque timbre, une vraie leçon de mix pour tout producteur intéressé par le genre.