L'étude de l'Observatoire européen des drogues et toxicomanies, qui date d'avril 2016, a examiné l'usage courant de la MDMA, depuis sa production jusqu'à sa revente, pour finalement dresser l'état des lieux d'une drogue qui se démocratise de jour en jour. Aujourd'hui, sa production s'est très largement diversifiée et sa pureté rencontre un seuil encore jamais atteint.

md

Drogues les plus consommées par pays chez les jeunes adultes (15-34 ans)

Pour répondre à l'appel des consommateurs, les lieux de création de la MDMA se sont multipliés ces dernières années. Si la Belgique et les Pays-Bas restent le fief de la production de cette molécule, l'Europe du Nord n'en a pour autant plus le monopole de la création. À présent, le Canada et la Chine jouent également les gros bonnets, à cause de la demande en perpétuelle hausse aux États-Unis et plus largement en Amérique. La Chine aussi fait son apparition dans ce classement, à cause de sa proximité avec “le PMK (pipéronyl méthylcétone)”, l'une des quatre substances indispensables à la fabrication d'une telle drogue. 

mdma

Ecstasy à l'effigie du festival Tomorrowland, qui contient un dangereux taux de MDMA (supérieur à 200 mg).

L'étude précise que la MDMA, souvent achetée à des fins commerciales, reste le produit le plus convoité sur Internet (sur le Dark Web). Après avoir étudié 16 sites de revente de la molécule en 2013 et 2015, l'étude affirme entre autres l'importance du développement des sigles utilisés pour différencier les comprimés (MasterCard, NorthFace, Superman etc...) et accentuer le côté "marketing". Une technique qui semble porter ses fruits puisque 25% de la demande sur les sites spécialisés concerne l'achat de MDMA. 

Aussi assiste-t-on depuis 2010 à une augmentation notable de la pureté de cette drogue. Mais puisque les comprimés ne peuvent contenir 100% de MDMA – ils en sont généralement imbibés de 30 à 40% –, les producteurs compensent par le 4fluoroamphetamine (4fA), une molécule souvent considérée comme “la lumière de l'ectasy”, souligne l'enquête.

Des questions, de la prévention : www.drogues-info-service.fr

md