Photo en Une : © Brice Robert

Mercredi 4 mai


  • 23H00 : Le Sucre

Oh mais c'est ce soir ? Vite, traînez (ou lâchez) vos potes de l'apéro, et foncez vers la terrasse du Sucre, avec l'Israélien Moscoman (23H00-01H00), fondateur du label Disco Halal : pour les amateurs de post-disco un peu dark façon Correspondant (le label de Jennifer Cardini) ou Kill The DJ... Soul Clap (01H00-03H00) pour la suite, le duo américain dont les sets n'ont plus grand chose à prouver. C'est bon, ça se dérouille dans les jambes ? Allez, ce n'est que le début. 

  • 03H30 : marché de Gros (Halle 3)

Le set de Soul Clap est passé, prenez une petite demi-heure pour se poser boire une bière et refaire le match en marchant vers le Marché de Gros, tout à côté. Sur place, dirigez-vous dans la Halle 3, pour le set à huit mains des anciens résidents du club berlinois Prince Charles.

À défaut de produire, les quatre gaillards de Horse Meat Disco (03H30-05H00) sont à ranger dans la lignée de grands DJs comme Antal ou même DJ Harvey (tous deux présents aux Nuits sonores, soit-dit-en-passant), capable de tenir des heures avec un subtil mélange de disco-funk et de house new yorkaise. Qui sait, peut-être inviteront-ils un guest prestigieux, comme ils ont l'habitude de le faire avec Maurice Fulton, Andrew Weatherall, Todd Terje ou Derrick Carter ? 


Jeudi 5 mai : c’est votre jour !

Qui a dit qu'il fallait tout donner pour le sprint final ? Pas facile de composer un parcours idéal tant le househead que vous êtes ne saura où donner de la tête. On va quand même essayer, mais autant vous prévenir : il va falloir faire des concessions. (Pas facile, la vie de teuffeur, on devrait mettre en place une cellule psychologique.)

  • 15H00 : Marché de Gros (Salle 1930)

Comme chaque année, le festival lyonnais donne carte blanche à un artiste, chargé de composer son propre line-up. Cette année les clés de la salle 1930 ont été confiées à Motor City Drum Ensemble (17H30-19H30). Et ça n'est pas pour nous déplaire, puisque le producteur allemand viens accompagné du plus prometteur de ses semblables, à ne surtout pas rater : le lyonnais Pablo Valentino (15H30-17H30).

Pas étonnant, les deux sont comme cul et chemise, ont fait de la musique ensemble sous le nom Hipster Wonkaz et c'est sur Faces Records (le label de Pablo) que sont sortis la désormais mythique série de Raw Cuts. Et puisque Danilo Plessow est un obsédé de la house from Chicago, c'est une digne ambassadrice de la ville mère de la house qui se chargera de clore la scène, en la personne de Black Madonna (19H30-21H30). 

  • 18H30 : La Sucrière (l'Esplanade)

Si vous devez avoir une excuse pour mettre un pied en dehors de la salle 1930 avant 21H30, c'est bien celle d'allez écouter Antal (18H30-21H30). Le patron de Rush Hour, en plus de balancer des unreleased de son prestigieux label, est un DJ hors-pair et un digger bien connu de disco-funk.

Si vous n'êtes toujours pas convaincu, sachez qu'un Hollandais a récemment décidé de mettre ses platines en vente sur Internet après l'avoir vu jouer au De School. Donc à moins de vouloir vous lancer dans une carrière de disc jokey, foncez-y. 

  • 22H : La Plateforme

Après ce début en fanfare, prenez un peu de temps pour vous, c'est un marathon, pas un sprint. Mais pas trop quand même, vous risqueriez de rater le très prometteur LB AKA Labat (22h-23h), auteur d'un EP très remarqué chez les jeunes de D.KO Records et qui possède également la casquette de beatmaker hip-hop. Parfait pour se chauffer avant ce qui sera le fil rouge de votre soirée : le set all night long de la légende Terrence Parker (23H-5H).

  • 3H : Le Transbordeur

Ce qui est bien avec les sets de 6 heures, c'est qu'on peut s'en extraire sans avoir l'impression d'avoir tout raté, et avec la certitude qu'on y retournera (surtout quand c'est Terrence Parker qui est aux platines). Profitez-en donc pour passer au Transbordeur voir Osunlade (3h-5h), le producteur aux milles collaborations (Cesaria Evora, Roy Ayers, Patti Labelle, Salif Keita, etc...).

Comme à son habitude, il placera son set sous le signe de l'éclectisme et du dépaysement, à coup de musique yoruba balancée entre deux tracks deep à souhait. Pour les baroudeurs du jeudi qui enchaineront avec le B2B entre le sud-africain Culoe De Song et le lyonnais Manoo (de 4H30 à 5H30 à l'Ambassade). 

Si votre bassin en redemande (ce n'est que le deuxième jour après tout), passez au Ninkasi où s'activera l'équipe du Mellotron (23h-1h), suivie par le résident / organisateur des soirées ballroom Mona, le Mancunien Nick V (1h-3h). Une valeur très sûre, s'il en est.

Pendant ce temps-là, le Bateau Bellona tanguera au son de Patrick Vidal (l'ex leader de Marie Et Les Garçons, reconverti en Pape de la disco, qui jouera de 23h30 à 2h) et de Jus Ed (2h-4h), patron du bien nommé label Underground Quality (Nina Kraviz, Dj Qu, Levon Vincent, Anton Zapp).



Vendredi 6 mai 


  • 21H00 : Marché de Gros (Halle 3)

Ce soir la Halle 3 accueille jusqu'à 3h30 ce qui se fait de mieux en terme d'afro-house sur le Vieux Continent. C'est peut-être le soir où vous vous coucherez tôt. D'ailleurs autant en profiter pour arriver dès 21h pour le live du groupe Pouvoir Magique (21H00-22H00), composé de deux membres du collectif Mawimbi, puis enchainer sur le live de folie des allemands d'Africaine 808 (22H00-23H00) et finir en (relative) douceur avec la folie afro-électro-psyché de Mbongwana Star (23H30-00H30). Allez, au dodo : demain est un autre jour, et il promet d'être sacrément groovy. 



Samedi 7 mai

  • 15H30 : Marché de Gros (Salle 1930)

Retour obligé dans la salle 1930, avec un programme bien chargé puisque Seth Troxler s'y produit toute l'après midi avec ses potes les Martinez Brothers. Soit trois des DJs les plus réputés des États-Unis, autant pour la qualité de leur sélection que par leur attitude derrières les platines, un set à rallonge (15H30-21H30) qui risque d'en lessiver plus d'un avant la grande messe de la closing. Courage, vous y êtes presque.

16H45 : Le Sucre

Vous commencez à fatiguer, c'est normal le corps humain n'est pas fait pour encaisser toutes ces émotions à la fois... Alors autant bien tirer sur la corde et s'échapper de la salle 1930 pour aller voir le live de Seven Davis Jr (16H45-18H15). Le Texan au parcours atypique, passé par le chant chant gospel à l'église et la danse hip-hop, se révèle être un des producteurs les plus doués de sa génération, avec sa voix soul et grave. Un digne héritier de Sly & The Familly Stone ou Moodymann en somme.

Il suffit d'écouter ses petits tubes "One" ou "No Worries" pour s'en persuader, et ne rater sous aucun prétexte un de ses rares passages en France. Après cela, il serait peut-être bon d'aller se reposer avant la dernière soirée au Marché de Gros. Ou de rester pour Kate Simko & Tevo Howard, réunis sous l'alias PolyRhythmic. Bouillants, vous êtes. 



  • 21H00 : Marché de Gros 

C'est reparti pour une nuit de folie au marché de Gros, la dernière et il va falloir tout donner. Après le warm-up du local Juliano (21H00-00H00) arrive la tempête Lil Louis (00H00-02H00), qui profite de ses sets pour teaser (depuis un petit moment déjà) les morceaux de son nouvel album depuis 2009, et dont on connait déjà quelques pépites par cœur (le transcendant "Is It House ? Is It Techno ?").

On enchaine avec S3A (02H00-03H00), la caution house de la Concrete, qui connait ses classiques house et disco comme ses poches. Et quoi de mieux que DJ Harvey (03H00-05H00) pour clore en beauté ce week end de folie, notre Jim Morrisson à nous, adulé aussi bien par Rolling Stone que par Resident Advisor ? Si un set de deux heures peut paraître court pour ce DJ à l'ancienne, habitué à jouer des nuits entières, on compte sur la rockstar de l'électronique pour condenser toute l'étendue de son talent pour le sprint final des Nuits sonores. 

Dimanche 8 mai

  • 12H00 : La Sucrière

Parfois le corps a ses raisons que même la raison ne comprend pas. Ainsi, il se pourrait que malgré l'amas de décibels et d'heures de sommeil à rattraper que vous venez d'accumuler... vous ayez encore envie de danser. Si tel est le cas, ça se passe à la Sucrière pour une sauterie (gratos) jusqu'à 20H en compagnie des joyeux lurons du Camion Bazar. Le tout en flânant dans la brocante de la fédération du Rhône du Secours Populaire. C'est bon, vous l'avez fait. Bravo. 



La Sucrière, 49-50 quai Rainbaud.
Marché de Gros, rue Vuillerme
Ninkasi Kao, 267 Rue Marcel Mérieux
Le Transbordeur, 3 Boulevard de Stalingrad à Villeurbanne
La Plateforme, 4 Quai Victor Augagneur

On vous fait gagner 2x2 places pour la journée des Nuits sonores et 5x2 places pour la soirée Burn presents Light it up ! Pour se faire il vous suffit d'envoyer un mail à concours@traxmag.com