Photo en Une : DR


Vous n'avez pas encore complètement bouclé vos réservations pour les vacances de cet été ? Vous devriez commencer à lorgner du côté de Lyon, où le désormais incontournable Le Sucre vient de dévoiler sa programmation estivale. “Des rendez-vous éthérés, pluriels, conviviaux et festifs”, annonce d'entrée de jeu l'équipe d'Arty Farty, l'association derrière la programmation du club et également à la tête du festival des Nuits Sonores.

Ainsi l'été au Sucre se subdivisera en plusieurs thématiques réparties entre les différents soirs d'ouverture du club. Le fil rouge des vendredis sera l'Europe, celui des samedis le monde. Deux autres temps forts, en marge, viendront ponctuer ces rencontres : la culture populaire et universelle du football sera mise à l'honneur à travers diverses manifestations (foot en salle, retransmissions de matchs, quiz, expos...), ainsi que la culture queer, à l'occasion des journées et soirées du 8 et 9 juillet.

Mercredi
Entre le 13 juillet et le 24 août, et en partenariat avec le magazine Rockyrama, le Sucre propose chaque mercredi aux cinéphiles de se retrouver sur son rooftop, pour le (re)visionnage de huit films qui ont façonné la pop culture, à l'image de Fight Club, Rocky, Basic Instinct ou Flashdance.

Jeudi
Les soirées du jeudi prennent le nom de Saône of a beach et feront la part belle à la scène locale en proposant un panel d'artistes, de collectifs et d'artistes made in Lyon. Les performances seront par ailleurs retransmises en live sur Lyl Radio - une webradio associative - entre le 14 juillet et le 25 août.

Vendredi
Le vendredi, chaque chose en son temps : un afterwork sera proposé en début de soirée sur le rooftop. Transats, cocktails, babyfoot et table de ping-pong seront au rendez-vous. En deuxième partie de soirée, de 23h à 5h, Le Sucre invitera tout au long de l'été 14 clubs européens. Baptisées Trans Europe Express, ces rencontres braqueront tour à tour les projecteurs sur le Robert Johnson à Francfort, le Lux à Lisbonne, les clubs berlinois About Blank et Tresor, le Nitsa à Barcelone ou encore l'Oval Space de Londres, permettant au club lyonnais de mettre en valeur des initiatives culturelles qui lui sont chères.

Samedi
Enfin, les samedis seront dès le 21 mai le théâtre de Sono Mondiale, un projet qui à l'image de son nom cherche à illustrer l'éclectisme des musiques à travers le monde. Ainsi, “de la disco halal, du kuduro expérimental, du hip-hop ghanéen ou de la house brésilienne” se succéderont à l'affiche. Fin le 27 août.