Laissé presque à l'abandon depuis un moment, le lieu était à peine accessible aux promeneurs et l'on sait de source sûre que quelque chose se trame dans cette clairière du bois de Boulogne. 

la Clairière

À l'initiative du projet, le groupe NOCTIS – qui possède une vingtaine d’établissements de nuit à Paris et ailleurs – et le collectif WIHM, porté par Stephan et Tibo'z, déjà en charge de la programmation du Zig Zag et prochainement du rooftop R2 à Marseille. La Clairière aura vocation d'accueillir des soirées électro mais aussi des lives, et, à terme, des expositions, des activités pour les enfants… et un potager.

Éric Labbé, responsable de com chez NOCTIS mais aussi activiste de la nuit parisienne et ancien du Showcase et du Weather Festival, détaille : “Le lieu pourra accueillir 1 500 personnes et la bière sera à 6 euros ! On a essayé de ne pas pratiquer les mêmes prix qu'en club, histoire que ça reste accessible à tout le monde. Pour l’entrée, ça dépendra beaucoup des soirées, entre zéro et 20 euros, mais on vous promet de très beaux line-up. On retrouvera des collectifs parisiens et de “gros” noms comme on en trouve au Zig Zag.”

NOCTIS s'est associé avec la fondation GoodPlanet : “L'idée, c'est vraiment de mettre en valeur le lieu tout en le respectant, et de ne pas faire dans le pseudo écolo. Les stands de restauration seront 100% bio, et surtout 100% production locale.” Une partie des bénéfices de ce nouvel établissement sera donc reversée à l'organisme de défense de l'écologie, présidé par le photographe Yann Arthus Bertrand.

Début des festivités du 4 au 8 mai exceptionnellement pour la semaine d'inauguration, la Clairière sera ensuite ouverte les vendredis et samedis soir (20h – 5h) ainsi que certains dimanches en début de soirée (18h – 2h).

Plus d'infos sur la page Facebook de La Clairière.