Photo en Une : © Shauna Regan


En 1992 (il y a 24 ans !), Jeff Mills se détachait d'Underground Resistance, le collectif et label qu'il venait de créer trois ans auparavant en compagnie notamment de Robert Hood. Le 10 mars dernier, le pionnier de la techno de Detroit a annoncé fonder un nouveau groupe de jazz fusion nommé Kobe Sessions, en compagnie de Gerald Mitchell, lui aussi un ancien du célèbre collectif Underground Resistance, et de deux musiciens japonais, la claviériste Yumiko Ohno et le bassiste Kenji Hino.

Jeff Mills The Kobe Sessions
De gauche à droite : Jeff Mills, Kenji Hino, Gerald Mitchell, Yumiko Ohno. (©DR)

On aurait dû s'en douter : les quatre s'étaient déjà retrouvés dans le cadre du festival Today's Art à Kobé le 19 septembre dernier, pour un événement baptisé... "The Kobe Session" ! Un vinyle, déjà dans les cartons et dont la sortie est prévue dans le courant du mois de mai, correspondrait d'ailleurs à l'enregistrement de cette performance atypique. Selon nos informations, une tournée devrait également avoir lieu à l'automne.

Dans la foulée, Jeff Mills a prévu de lancer "Axis Audiophile series", une série d'enregistrements de haute qualité : des vinyles de 180g, délivrant un son encodé en 32 bits/48 khz. On a hâte de voir ce que ça donne.