Après les Volca Beats, Bass et Keys, les synthés de poche révolutionnaires permettant de se monter un set-up analogique pour une modique somme, voici le petit dernier de la série, le Volca FM. Petite démonstration dans la vidéo ci-dessous :

Comme sur le DX7, mythique synthétiseur construit par Yahama dans les années 80 (utilisé aussi bien par Krawtwerk, Partenaires Particuliers en passant par Brian Eno, Sun Ra ou Bowie himself), le nouveau synthé numérique de chez Korg utilise la modulation de fréquence.

D'ailleurs, si vous avez encore des patchs de DX7 enregistré sur disquette au format SYS-EX/SYX, il vous sera possible de leur donner une seconde vie, le Volca FM étant 100% compatible. Vous n'aurez pas passé des nuits entières à moduler des sons bizarres pour rien. Si ce n'est pas le cas, le nouveau synthé de poche de Korg s'avère bien plus simple plus simple à programmer que le DX7 (un guide comprenant toutes les possibilités de paramétrage même est livré avec).

Seul bémol, alors que le DX7 comprenait une polyphonie de 16 notes (ou 8, selon le modèle), le Volta FM n'en propose que 3 (on ne peut jouer que 3 notes à la fois). Il est également dôté de 6 opérateurs, 32 algorithmes, d'un arpégiateur, d’un séquenceur 16 pas comprenant 16 patterns de modulation, de contrôles de transposition, vélocité, octave et d’un effet de chorus. Vous pourrez bien sûr le configurer avec les autres synthés de la série Volca et le faire tenir jusqu'à 10 heures en batterie autonome. 

En vente chez nous à compter du 20 mai, il sera vendu au prix de 170 euros.