Photo en Une : © Ecota.co

Les deux meilleurs potes de RTB ont démarré l'aventure six ans plus tôt à Paris, aux abords du Batofar et du Social Club. Après un retour aux sources montpelliéraines, les acolytes sont installés depuis quatre ans à l'Antirouille où ils se produisent lors des soirées RTB ou Magie noire, leur dernier projet alliant musiques électroniques et expositions vidéos.

Cette "grand-messe technoïde" en est déjà à sa troisième édition dans l'Hérault. Avec des artistes à la popularité internationale comme Marcel Fengler, Chloe et encore Maya Jane Coles, ce groupuscule et collectif techno/house de qualité enivre son public du nord au sud

Vous pouvez d'ailleurs les retrouver dès ce vendredi, le 26 février, à l'Antirouille pour une soirée Magie noire accompagnée du producteur parisien Coni et pilier du label ClekClekBoom à la techno pure et suave ainsi que Catherin, de la tech-house aux envolées sensuelles.

Montpellier

Après vingt ans à La Réunion et de nombreuses raves dans les années 90, les membres du Nfr Club ont créé en 2013 les soirées Little Berlin à Montpellier mais aussi à la Pravda de Moscou et au Sonar Off de Barcelone.

Avec ses influences techno, acid et électronica, le crew aborde son public de manière sensible et démoniaque. Oliver Deutschmann, qui mixe régulièrement au Berghain, est passé lors de la dernière Little Berlin à l'Antiroulle en janvier.

Une nouvelle soirée est prévue le 25 mars, de nouveau à l'Antirouille, avec à l'affiche Bohn, adepte de la techno de Detroit, Ozmoz et ses tendances acides, ainsi que le producteur Mutecell, qui vit entre l'Ile Maurice et Berlin.

Montpellier

Musique, danse et street art, c'est le business de ce collectif depuis 2009. Les Monstart ont collaboré avec Sound Pellegrino, ClekClekBoom ou Bromance et lancent aujourd’hui un label qui ne manque pas d'évoluer vers la capitale.

C'est autour d'une ligne artistique plutôt centrée sur la ghetto house, la jersey club, la Bmore mais aussi la techno que les membres montent leurs concepts scénographiques, comme Shades of Gold, accompagnés de performeurs contemporains, de street artistes et de DJ's. 

Après avoir blindé le Rockstore il y a trois ans, Monstart déploie ses forces le 18 mars pour une soirée dédiée à leurs sept ans de résidence à l'Antirouille. Ils seront aussi au Badaboum à Paris le 24 mars.

Montpellier

Ils en avaient marre de jouer dans les afters et ils voulaient se faire entendre... Depuis dix ans, le collectif Suce Mon Beat expérimente ses désirs les plus osés : soirées déguisées, carnaval électro et horror show.

Les copains de Suce Mon Beat aiment le son qui tape et qui grince. Techno, trance underground et hardtek sont les guides spirituels de ces Sudistes, tant que ça cogne.

Montpellier


En warehouse, en club, en free ou en festival, "on veut que ça swingue, que ça groove, et que ça jumpe", expliquent-ils. Une philosophie qu'ils mettent en action au cours du Son Libre Festival, en immersion totale avec la nature. Mais avant de danser sous cette chaleur de plomb estivale, ils squattent l'Antirouille de nouveau le 4 mars.


Montpellier


Depuis bientôt un an, Based MTP se nourrit de sa culture et de ses influences : hip-hop, trap, future beat, en passant par le rap old school, le new school, et le jersey club... Ils ont eu l'honneur de recevoir Tomsize, Ikaz Boi, Myth Syzer, Soulection, DJ Slow ou encore UZ et se sont aussi associés avec Soulection et Kitsuné.

Pour sa prochaine date, BASED MTP recevra des gars de Paris avec le groupe de rap TSR Crew  composé de Hugo TSR, Omry et Vin7. Ça se passe le 11 mars au Rockstore.

Montpellier