Cela fait maintenant vingt-cinq ans que Pete Tong réveille (où couche, c'est selon) l'Angleterre. Diffusé tous les samedis matin, à l'aube où commencent à blanchir les clubbeurs, le programme légendaire de la BBC1 propose à des figures de la musique électronique d'enregistrer un mix ininterrompu de deux heures.

Forcément, en un quart de siècle beaucoup de vos musiciens préférés se sont prêtés à l'exercice : des Daft Punk à Four Tet, Moby, Hudson Mohawke en passant par Laurent Garnier, Ben UFO ou encore James Blake. Même des superstars de l'EDM comme Martin Garrix ou Tiësto y ont eu droit.

Si l'émission était à l'origine censée refléter le ce qu'on pouvait entendre dans les clubs de Londres ou d'Ibiza (enregistrant directement depuis les clubs) au milieu des années 90, elle est vite devenue pour les artistes une sorte de carte blanche censé donner un aperçu de ce qui compose leur culture musicale.

L'émission a retrouvé son essence initiale vendredi dernier avec le lancement de la série sobrement intitulée Essential Mix Live series in North America. Pour la première fois dans l'histoire du programme, il a été enregistré aux États-Unis, à Los Angeles. La soirée, spécialement organisée pour l'occasion, rassemblait des producteurs comme Eric Prydz, Claude VonStroke, MK et surtout Richie Hawtin.

Source : Thump.