Comme le précise Resident Advisor, Hyperdub a déclaré que l’album traite de « l’autorité », ainsi que des « relations entre la police, les citoyens et les protestations mondiales ». On retrouve ce fil rouge dans le nom de certains tracks comme « Curfew » (« Couvre-feu ») ou encore « Power » (« Pouvoir »). Des enregistrements audio pris lors de manifestations ont aussi été insérés au sein du LP.

La couverture de l’album s’inscrit d'ailleurs dans la même lignée que le reste, puisqu’elle reprend la sculpture « Po-Po » de l’artiste Josh Kline, qui figure un personnage des Teletubbies portant un costume de policier casqué. L’oeuvre a cependant été prise en photo et altérée par Babak Radboy.

L’annonce de Brute a été accompagnée par la mise en ligne du morceau "Battery", marqué par des basses lourdes accompagnées de sonorités à la fois inquiétantes et mystiques. Un track perturbant, mais pas déboussolant : Fatima Al Qadiri est restée du côté obscur de la musique. 

Son premier LP, Asiatisch (2014), marqué par une puissance subtile baignant dans la grime, et mariée avec des sonorités orientales exotiques, était déjà sorti sur Hyperdub – le label de Kode9. L'artiste avait ensuite participé à l'aventure Future Brown, quatuor de producteur qui avait sorti l'album éponyme l'an dernier. 

En attendant la sortie de Brute, vous pourrez profiter du prochain passage de la productrice à Paris lors de la soirée Wet For Me, qui se tiendra à la Machine du Moulin Rouge le samedi 23 janvier.