•  Loto Retina

Co-fondateur du label de hip-hop lo-fi Cindy's Tape, Loto Retina a déjà quatre cassettes (son support de prédilection) à son actif. Aussi connu sous l'alias Mac Noddy (quand il est d'humeur hip-hop), le rennais pioche un peu partout pour tisser son ambient cristalline et introspective : le vent qui traverse les montagnes des Vosges, son harmonica, ses synthés bon marché et autres machines qu'il aime faire sonner pas comme elles devraient sonner. On attend impatiemment le live / dj set cassette qu'il prépare avec son collègue de label Chambry, tout en loops de cassettes (maniées en direct !) et groove lo-fi.

  • Cachette à Branlette

Derrière ce curieux pseudonyme se cache un (petit) suisse exilé dans le Finistère, très adepte de machines analogiques. Et lui aussi est assez porté sur la cassette. Il a sorti son premier album auto-produit sous l'alias Cachette à Branlette l'année dernière. Repéré par le disquaire rennais Blind Spot, qui a sorti son maxi sur le label Poussière d'ÉpoqueFlorian Steiner (de son vrai nom) enchaîne les projets sous différents pseudos depuis une dizaine d'année, ce qui le rend, il faut le reconnaitre, assez difficile à tracer. C'est en tout cas l'un des rares producteurs à pouvoir jouer quatre heures durant sans le moindre ordinateur ni contrôleur. À voir absolument, car c'est en live que celui qu'on connait aussi sous le nom de Unas dépote le plus. 

  • Pavane

Ex-membre du groupe Thraces, Pavane est un musicien aux multiples facettes : grand amateur de musique classique, il apprend le piano pendant dix ans puis tombe dans la sphère infernale de la musique électronique... et en ressort producteur hors-pair, capable de marier ces deux univers a priori complètement opposés et de composer des morceaux qui se prêtent autant à la danse qu'à la mélancholie, des symphonies électroniques tout bêtement touchantes. On serait même tentés de le comparer à Rone, Nils Frahm ou Floating Points. C'est d'ailleurs en remportant le concours de remixes organisé par Infiné qu'il s'est fait connaître, en revisitant le "Bye Bye Macadam" de Rone. Nous vous conseillons donc vivement de garder un oeil sur ce garçon, et surtout d'écouter son petit chef d'oeuvre "La danse de Daphnis", qui donne envie de regarder en l'air et naïvement espérer un monde meilleur. 

  •  Balladur

Balladur est un groupe constitué de deux anciens du projet drone / ambient Insiden, originaire de Villeurbanne, où ils vivent toujours. Si à la première écoute de leur "Moe" on a un peu cru rappelle, en moins bien, Jesus And Mary Chain, on est très vite redescendu de nos grands chevaux en prêtant une oreille à leur album Plage Noire Plage Blanche, paru en septembre dernier sur l'excellent label post-punk Le Turc Mécanique. Le duo explore un univers musical non défini, entre noise, new wave et dub évoquant le rock noise des 90's autant que Dolkraut, Suuns ou Cheveu.

  • D.K. AKA 45 ACP

Il fut un temps où Dang-Khoa Chaux formait le duo Darabi avec un certain Low Jack. Les deux officient maintenant en solo, de son côté D.K. a choisi de prendre la tangente groovy, avec ses deux projets : D.K. et ACP 45. Très productif sous ses deux alias depuis 2014, il a quand même sorti pas moins de six EPs et deux albums, dont un sur Antinote et l'autre sur L.I.E.S, le label de Ron Morelli (qui jouera également à Astro hiver). Digne héritier d'Andras Fox ou Dam Funk, sa musique a au moins le mérite de proposer autre chose que 90% des productions estampillées house de ces dernières années. Et il y en a un paquet.