Photo en Une : Katuchat

En prime – et nous vous en parlions précédemment – le label Believe a fait sa propre compilation, Future Beat 1.0, qui vient de s'actualiser, passant d'une playlist de 30 à 59 morceaux. Cette playlist est en outre disponible sur toutes les plateformes de téléchargement, et en streaming. Un concentré de cette scène actuelle et florissante, dont nous avons voulu dresser un portrait au travers de plusieurs jeunes artistes phare qui la composent. 

Plus d'infos sur cette compilation



Retrouvez Postaal, Everydayz et Skence le 28 janvier à la Manufacture 111


Grolsh

  • Douchka :

Future Beat

Photo par Flavien Prioreau.

Douchka (Thomas Lucas au civil), jeune Rennais de 23 ans s’est lancé dans la musique en autodidacte. Avant même d’avoir sorti aucune prod, ses Djs sets lui permettent de se faire remarquer, au point qu’il est invité à rejoindre la prestigieuse Red Bull Music Academy qui se tient à Tokyo en 2014. Après cette belle mise en jambe, il sort son premier EP, Joyful, chez Nowadays Records en 2015. Entièrement composé au piano, au Moog Voyager ou encore au fameux SH-101 de chez Roland, son esthétique rappelle quelque peu celle des morceaux de Disclosure. Souhaitons au jeune Douchka qu’il rencontre le même succès !

  • Skence :

SkenceDans la sphère future beats, le nom de Skence a piqué notre attention depuis plusieurs mois. Son EP Voyager, signé en octobre sur le label Nowadays Records (Fakear, La Fine Equipe, Phazz…) avait obtenu nos suffrages avec ses kicks rythmés et des samples surprenants. Pour son album Home, sorti en décembre dernier, le Nantais a utilisé la même formule mais en multipliant une fois de plus ses influences. On y trouve des tracks calés hip-hop comme « The Traitor », des mélodies plus jazzy comme sur « La tempête », et même des morceaux résolument techno comme « Oodd Knight Klub ». Allant de réussites en réussites, notre FlyLo national ne cesse de dessiner, à coup de prods inspirées, son chemin vers le succès.

  • Phazz :

Phazz

Photo par Flavien Prioreau.

Phazz, c’est un peu notre Flume national… C’est en multipliant les remixes que le producteur lyonnais s’est progressivement fait un nom. Cashmere Cat, Disclosure, M.I.A ou encore le rappeur Tory Lanez y sont tous passés. Si ses reworks apportent toujours une certaine valeur ajoutée aux morceaux originaux, c’est dans ses productions qu’il laisse vraiment libre cours à son imagination. Lui aussi signé sur l'incontournable Nowadays Records, et puise sa force dans un mélange entre la house et l’obscurité du rap US. Dans son EP Marble, sorti il y a déjà deux ans, il flirtait même avec la trap. Car avec Phazz, ça pète dans tous les sens ! 


  • Everydayz :

EverydayzToujours sur Nowadays Records – véritable vivier du beatmaking à la française –, on a aussi jeté notre dévolu sur le talentueux Everydayz, pourfendeur d'une musique futuriste, à la frontière entre l’electronica, le hip-hop et la house. Révélé en 2011 par sa Summer Tape, le producteur a ensuite enchaîné les disques et les collaborations jusqu’à être cité par Laurent Garnier comme « l’un des producteurs les plus prometteurs de sa génération ». Prolifique et très inspiré, Everydayz explore, à chaque nouveau projet, une partie insoupçonnée de son univers. Aujourd’hui s'adonne à la production sur le premier EP de Soledad, un jeune rappeur français. En attendant de pouvoir découvrir ça, voilà quelques pistes qui égaieront vos matinées trop grises.

  • Katuchat :

katuchatCe jeune producteur tourangeau (encore!) qui emprunte son nom d’artiste à une mannequin célèbre fabrique une musique sortie d’univers stellaire et cotonneux. Dans la frange délicate de la scène future beats française, Katuchat nous habitue depuis quelques années à une joliesse à faire fondre les cœurs les plus récalcitrants. Rare sur scène mais hyperactif sur sa page SoundCloud, qu’il abreuve de remix de Chet Faker, Years & Years X Raye, Yuna ou Telepopmusik, Katuchat a déjà écumé quelques label, avec un maxi (Lonely Cloud) sur Moose Records, ou plus récemment un remix de Saje, sur Roche Musique. Et chose qu’on ignore souvent, Katuchat serait le frère d’un autre beatmaker de talent...


  • Rusty Hook :

rusty hookCes deux là seraient donc frères. Rusty Hook, signé sur le jeune label parisien Rooftop Horizon, est bien le digne frère de Katuchat. Pour l’anecdote, Rusty Hook, en argot britannique, est une expression dont on vous passera les détails, mais elle implique des doigts et des anus. Un blaze à mille lieues de la délicatesse de la musique du producteur Bordelais, même s’il faut avouer que c’est plutôt bien trouvé. À même pas 2000 followers sur SoundCloud, le jeune Rusty Hook est tout récemment parvenu à atteindre le million d’écoute, et ce grâce à son dernier et très remarqué remix de Tatu. Et oui. Une graine de super producteur enclin l’audace, et ça lui réussit.

  • Tigerz :

    tigerz Photo par Wendy Kervien.

Signé sur Nowadays, ce producteur se distingue par un sens pour le moins aiguisé de la mélodie. Tigerz aime donner aux mille visages à ses prods, entre rap us, trap, rock, world et pop. Sans surprise, Tigerz est également un remixeur de talent, et parmi ses nombreux faits d’armes, on retient avec une mention spéciale ses remixes de Kendrick Lamar, Stwo, Mura Masa ou encore Angus et Julia Stone. Sa vision bigarée du future beat fait l'effet d'un bain de jouvence dans les oreilles.

  • Postaal :

PostaalLes potes secrets de The Shoes, l'un anglais, l'autre français, administrent un son bipolaire, entre rudesse et délicatesse, entre envolée et tellurisme, entre pop et minimalisme. Le duo sera présent le 28 janvier prochain à la Manufacture, l'occasion de découvrir sur scène ce groupe promis à un bel avenir...

  • FKJ :
FKJ
FKJ (pour French Kiwi Juice) se fait connaitre avec cette vidéo en novembre 2014. Vincent Fenton a sorti deux EP sur le label Roche Musique (Darius, Cézaire, Kartell, Zimmer…) et ses lives set sont déjà légendaires : le multi-instrumentiste originaire de Tours s'applique à tout enregistrer lui-même en direct à l'aide de loops. Il exporte actuellement sa soul électronique avec une tournée en Asie, qui l'amènera en Chine, en Indonésie ou au Japon... FKJ n'est rien de moins que la preuve vivante de l'énorme potentiel de la scène future beats française, et de l'enthousiasme qu'elle suscite à l'international.
  • Kartell :

KartellLui aussi originaire de Tours, Kartell est l'une des figures phare du label parisien Roche Musique. Le producteur peut se targuer d'avoir été adoubé par des pointures comme Kaytranada avec sa house-pop teintée de nu disco et de R'n'B. Le producteur a également remisé avec brio des titres de Jabberwocky ou Karma Kid. Un peu partout, on s'arrache ses DJ sets, en témoignent ses récentes tournées en Amérique latine et aux États-Unis.