Après un franc succès en 2015, Arty Farty, le collectif derrière les Nuits sonores a décidé de remettre sur pied ses journées "A Day with...". L'idée : offrir à un artiste incontournable la chance de réaliser lui-même la programmation d'une scène, comme l'a par exemple fait Ben Klock l'année dernière en invitant Goldie ou Peverelist.

Au programme de cette année, Motor City Drum Ensemble (jeudi 5 mai), Laurent Garnier (vendredi 6 mai) et Seth Troxler (samedi 7 mai) auront donc pour mission de partager leurs influences ou leurs dernières trouvailles.

Le Camion Bazar sera aussi de la partie ! Le collectif éclectique investira le Sunday Park, la scène festive et familiale du festival où les danseurs croiseront les brocanteurs du dimanche. 

Cette année marquera la dernière du projet "Confluence" qui redonnait vie à l'ancien Marché de Gros de Lyon depuis deux ans. La vente du bâtiment pour le projet French Tech sonne la fin d'une belle aventure pour les lyonnais, qui pourront se consoler lors d'un dernier tour de piste prometteur.


Mini sonore, le festival des enfants sera aussi de retour ! Une nouvelle fois, il initiera nos têtes blondes aux différentes pratiques artistiques et essaiera de les éloigner des ateliers qui leurs sont habituellement proposés.

Retour également d'Extra!, un off pas comme les autres. Festivaliers en quête d'expériences, les acteurs locaux vous proposeront au cours d'un programme curieux de (re)découvrir les lieux du quotidien lyonnais lors d'activités décalées.

Après Tokyo, Bruxelles ou Glasgow, Les Nuits sonores mettront Séoul à l'honneur en 2016. Toute la semaine, Arty Farty mettra le festival et le forum European Lab à la sauce coréenne. Musiciens, acteurs culturels et même un chef cuisiner viendront vous démontrer qu'en dépit de sa taille, la Corée défend une culture riche et authentique.

Voilà ce qu'on pouvait en dire, pour les prochains noms il faudra attendre le 3 février !