Ce business macabre présente les vinyles de 24 minutes qu’ils font fabriquer comme étant “Le lieu de repos idéal pour les amoureux du vinyle”. And Vinyly propose aussi des enterrements, avec les vinyles sur lesquels sont déposés vos cendres en bande-son, pour 10 000 livres au minimum.

D’après Bloomberg.com, l’entreprise a eu du mal à décoller à ses débuts, les clients étant rares. Parmi ceux qui ont franchi le pas, la famille d’un DJ qui voulait qu’il “continue à être joué encore un peu dans ses clubs préférés”. Mais après des débuts difficiles, And Vinyly a commencé à percer.

Le processus en lui-même est simple : la société envoie les cendres à une usine londonienne qui presse des vinyles, et les cendres y sont ensuite ajoutées.
V
En fait le plus compliqué serait le choix des personnes séduites par le concept, ou des proches, concernant la musique ou les sons qu’ils souhaitent enregistrer dessus. “C’est un processus très long et les gens changent d’avis constamment”, explique Jason Leach.

C’est qu’il n’y a que l’embarras du choix. Certains veulent immortaliser leurs blagues, ou raconter des histoires de familles, quand d’autres préfèrent enregistrer un son d’ambiance...

Jason Leach, qui prévoit lui aussi de recourir aux services de sa boîte, hésite lui-même beaucoup. Il n’écarte aucune piste, et réfléchit même à un disque vierge qui ne produirait que le son du diamant contre les cendres du vinyle.