Photo en Une : Flavien Prioreau

Responsable, dans une certaine mesure, du regain d'intérêt et de l'effervescence créative de la scène française, Zadig s'évertue – depuis un revirement soudain au cours des noughties – de nourrir et d'étendre les limites du mouvement techno, au travers de multiples publications, de structures discographiques et de diverses associations. Outre l'édification de Construct Re-Form en 2011, elle-même abritant les créations de Voiski, Antigone et Birth of Frequency (liés de temps à autre, sous l'étendard de l'Unforeseen Alliance), le producteur parisien paraissait çà et là, via Syncrophone (le distributeur de CRF), Children of Tomorrow (la structure d'Arnaud Le Texier) et Deeply Rooted House (pilotée par DJ Deep). 

A lire également
Quand Zadig et Antigone discutent de Jeff Mills, Diplo et la French touch

Le nouveau projet de Zadig (The Stellar Hunter, paru aujourd'hui même) est accueilli par une structure de prestige et d'envergure – Tresor, initiatrice d'un certain pan de la mouvance techno. Les trois composants dudit maxi, excessivement nerveux, à la structure monolithique, succèdent ainsi à une précédente composition de Zadig ("Panic"), adjointe au préalable aux Demos Tracks #2 du label berlinois. Sans merci ni répit.
zadig the stellar hunter