L'information nous provient des interviews du saxophoniste Donny McCaslin et du producteur Tony Visconti, accordée aux magazines Uncut et Rolling Stones. Présent en studio aux côtés de Bowie, le musicien jazz témoignait de son admiration pour l'artiste britannique, particulièrement attaché à l'idée de s'élever, à l'affût des moindres sources d'inspiration – visuelles, sonores ou littéraires. 

Décrivant le processus d'enregistrement de Blackstar (le prochain album de David Bowie, à paraître le 8 janvier, à l'occasion de son anniversaire), le saxophoniste faisait l'écho des citations, du nom des artistes mentionnés par son auteur. Nous y apprenons notamment que le titre "Somewhere" aurait été influencé par le "Alpha and Omega" de Boards of Canada et le répertoire de Death Grips



Tony Visconti affirmait, à cette même occasion, l'influence majeure de Kendrick Lamar, dont les différents essais ont longuement investi et pénétré les studios d'enregistrements de Blackstar. Selon le producteur musical de renom, proche de longue date de Bowie, la conception de ce nouvel album nécessitait de s'éloigner du rock, au profit du hip-hop et de la musique électronique. En atteste la présence de James Murphy (à l'origine du projet LCD Soundsystem et cofondateur de DFA Records), dont le rôle ne fut précisément défini (il fut en charge des percussions sur deux titres), du fait de ses multiples projets annexes. La subversion semble constituer le mot d'ordre de la nouvelle création de David Bowie.