Le prix de l'âme la plus charitable, en cette période de fin d'année (et donc propice aux élans de générosité et de bienfaisance), est décerné à l'artiste néerlandais Hardwell, à la fois Bon Samaritain, simili-Dawson Leery, Saint-bernard et fondateur de United We Are Foundation (en soutien aux étudiants défavorisés en Inde).



Le producteur EDM organise en effet un événement d'une envergure sans pareil, le 13 décembre prochain à Mumbai, dont les recettes seront entièrement reversées à 3,000 étudiants indiens. Il désire également, par la même occasion, pulvériser le record de la "plus grande guest list" enregistrée par le Guinness World Record, par la mise en place d'une liste de 100 000 personnes ; 100 000 fans qui pourront donc assister gratuitement au concert. Les deux démarches paraissent contradictoires, non ?

Bref, au total, 157 000 personnes prévoient déjà de se rendre au concert de Hardwell, dont 125 000 inscrits sur la liste de l'artiste ; un élément qui faisait aussitôt planter les serveurs du site internet dédié... Peu importe, les déclarations méritoires du producteur néerlandais couvrent tout cet ensemble : "Je souhaite susciter un changement social à travers ma musique. Offrir une chance à de jeunes enfants, leur permettre de bénéficier d'une éducation et leur fournir les outils nécessaires à leur propre évolution sociale, lorsqu'ils deviennent adultes." Comme quoi, on peut à la fois faire de l'EDM, battre un record digne d'un clubbeur de 16 ans et aider son prochain.

Source : Dancing Astronaut