Photo en Une : Chez Emile

Si Lyon a fait de gros progrès en matière de disquaires, on est encore loin des paradis de Londres, Paris ou Berlin. Ville bourgeoise oblige, les tarifs des occasions sont souvent élevés et les vinyles n'y sont pas légion. L’astuce : ne pas hésiter à négocier à fond pour la seconde main en faisant comprendre que vous n'êtes ni un hipster ni un touriste !

On dénombre aujourd'hui une bonne douzaine de shops plus quelques brocantes et antiquaires mais ne vous attendez pas à des pépites old school ou techno, d'autant que la capitale des Gaules grouille maintenant de DJ’s à l’affût du moindre maxi de house vintage. Quelques adresses sont toutefois assez singulières pour mériter une visite... mais il ne faut pas être monomaniaque.

Groovedge

18 bis rue des Tables-Claudiennes, M° Croix-Paquet / Hôtel de Ville / Croix-Rousse

Sur les hauteurs de la ville, ce jeune shop (dans tous les sens du terme) plutôt orienté dancefloor underground est tenu par des activistes locaux qui tournent derrière le comptoir. Ambitieux, ils tentent de garnir leurs bacs de vieux disques et on n'est pas à l'abri de bonnes surprises. La ligne indé affirmée permettra de découvrir pas mal de productions locales faiblement distribuées. Pour ne rien gâcher, ça reste l’un des shops les plus abordables de la ville.


À lire également
LE GUIDE SOLIDE DES MEILLEURS DISQUAIRES DE PARIS


Chez Emile

4 rue Constantine, M° Hôtel de Ville / 04 78 28 02 68

Toujours orienté dancefloor mais plus à l'affût des news habituelles, Chez Émile est certainement le centre névralgique de la scène techno/house locale. Alors c'est Lyon, donc ça reste feutré. Le shop se trouvant dans le sous­sol d'un magasin de sapes tendance, on est loin de la poussière et du bordel de nos fantasmes. Cela dit, ça a aussi son charme de se poser dans des fauteuils en cuir au milieu de matos DJ et hi­fi vintage en écoutant le dernier L.I.E.S. ou Jeff Mills. Les prix sont corrects et l'accueil hyper­sympa.

digging lyon

Sofa Records

7 rue d'Algérie, M° Hôtel de Ville / 04 78 39 06 56

À deux pas se trouve un hybride de shop à l'ancienne et d'enseigne mélomane sophistiquée. Sofa Records propose l'offre locale la plus variée. L'accueil est pro et les prix très variables mais pour le coup, c'est votre meilleure chance de trouver une belle pièce voire une réédition obscure, quitte à payer le prix fort. Si la world vous intéresse, foncez car c'est le gros point fort ici. On y trouve aussi pas mal de jazz, new wave, indus, post­punk, reggae, pop, library, mais la dance est clairement le parent pauvre. De fait, sans doute par manque d'intérêt des vendeurs, les prix du genre sont très bas ! Les stocks semblent beaucoup tourner et la boutique est souvent pleine. Visite obligatoire à chaque passage en ville.


digging lyon

Boul'dingue

8 rue du Palais de Justice, M° Vieux Lyon / 04 78 38 03 97

Si vous ne passez qu'une seule et unique fois chez les Gones, ne loupez pas Boul'Dingue. De l'autre côté du pont, ce shop de seconde main à l'ancienne est également rempli de BD. Le maître des lieux est un personnage truculent, mélomane et bon vivant... qui se permet toutefois des tarifs souvent bien abusés. Ne vous laissez pas décontenancer et négociez comme des malades, vous et lui finirez par vous entendre. Le véritable enjeu de cette visite reste de convaincre Serge de vous emmener quelques rues plus haut pour vous enfermer dans ses caves et vous permettre de fouiller son vaste stock hétéroclite avant de l'appeler pour venir vous libérer. Que vous trouviez des pièces ou non, ça restera une aventure de digging unique et mémorable ! « Vendeur, fais­-moi peur ! »

digging lyon